La bêta du réseau satellitaire Starlink devrait être lancée très prochainement.

Depuis de nombreux mois, la société spatiale américaine privée SpaceX envoie des satellites tout autour de la terre, afin de connecter la Terre entière à Internet. Un projet particulièrement ambitieux qui semble être sur la bonne puisque SpaceX s’apprête à lancer la bêta payante.

Après plusieurs mois de tests par les employés de la société américaine, SpaceX s’apprête en effet à proposer la bêta-test à des utilisateurs lambdas américains. Les personnes qui se sont préinscrites pour participer à la phase bêta ont ainsi été contactées par mail afin de leur proposer un accès à la « Better than nothing Beta ». Si le réseau Starlink proposé est encore en phase de test, SpaceX leur facturera leur connexion au prix fort puisqu’ils devront débourser 99$ par mois pour profiter de l’Internet satellitaire.

Un montant plutôt conséquent qui donnera accès à une vitesse de téléchargement située entre 50 et 150 Mbps avec une latence de 20 à 40 ms, en fonction des horaires et de la qualité du signal. En l’état, le réseau satellitaire de SpaceX est loin d’être à la hauteur des promesses faites lors de l’annonce du projet. La vitesse de téléchargement et le montant facturé pour en « profiter » devraient en refroidir plus d’un.

À ces 99$ par mois, il faudra également ajouter 499$ pour un kit de connexion et pour faire installer une antenne. Des montants particulièrement élevés qui font que le réseau satellitaire Starlink ne sera pas à la portée de tous et qui ne se justifient pas encore par la qualité du signal ou par sa vitesse. Reste à voir si SpaceX parviendra à améliorer les performances de son réseau au cours des prochaines semaines. À l’heure actuelle, le projet ne compte que 800 satellites sur les milliers prévus. SpaceX espère déployer son offre à l’ensemble des États-Unis et au Canada d’ici la fin de l’année.

Quant au prix, on peut tout de même espérer que l’entreprise américaine revoit ses tarifs à la baisse, mais rien n’est moins sûr.