Pour célébrer le 35ème anniversaire de Mario, Nintendo nous livre un nouveau jeu conceptuel. Mariokart Live vous propose de prendre le contrôle d’un kart téléguidé avec votre Switch et de participer à des courses déchainées dans votre salon. Un concept très séduisant sur le papier, qui montre une fois encore tout le potentiel des jeux en réalité augmentée. 

Après Pokémon Go, Nintendo pourrait bien avoir trouvé son second jeu-phénomène en réalité augmentée. Confié au studio américain Velan, le projet a pris une direction surprenante puisque Nintendo a privilégié sa Switch comme plate-forme principale, plutôt que d’ouvrir son projet aux écosystèmes mobiles. Un choix qui réduira forcément la force d’impact du jeu et son succès… Que les joueurs Switch se réjouissent toutefois, car Mariokart Live est très belle surprise et incontestablement une jolie exclu pour la console de Nintendo, même si le titre est plus proche d’une expérience ludique que d’un jeu à proprement parler.

Une caméra surmonte le kart et streame en direct l’image sur l’écran de la Switch.

Le concept est simple : le joueur installe un petit logiciel sur sa console, il appaire ensuite celle-ci au kart miniature et le voilà aux commandes de Mario (ou de Luigi, selon le pack choisi). Sur l’écran de sa Switch, il voit apparaître le stream de la caméra fixée juste au-dessus du kart. Différents filtres sont appliqués, donnant vie à Mario et cet univers, en réalité augmentée. S’il est possible d’explorer son environnement, l’intérêt du jeu est ailleurs.

Le kit de base comprend quatre portiques qui serviront à créer un circuit dans les pièces de son habitation. Rien n’empêche le joueur de venir ajouter différents éléments pour rendre les courses plus excitantes : quelques fleurs en bordure du tracé, des livres ou meubles pour empêcher les participants de couper le tracé, et potentiellement quelques petits obstacles. Le kart est suffisamment résistant pour encaisser quelques légers chocs. Ses roues ne sont en revanche pas adaptées à un usage en extérieur. Oubliez donc les courses folles dans le jardin ou dans la cour.

L’immersion est complète sur l’écran de la Switch.

Et force est de constater que le concept fonctionne terriblement bien! L’immersion est complète sur l’écran de la Switch. Le rendu des tracés est superbe et les différents filtres graphiques apportent un réel plus. Le kart se contrôle avec précision également – il est d’ailleurs même possible de drifter. Si à la base, on est limité aux catégories 50cc et 100cc, il est possible de débloquer des vitesses plus rapides dans le mode solo, avec les 150 et 200cc, auquel cas l’expérience de jeu sera radicalement différente.

Pour peu que l’on sache faire preuve d’un peu de créativité, il est possible de créer des circuits complètement fous. En revanche, l’expérience sera radicalement différente selon votre type d’habitation et la taille de vos pièces. Inutile d’espérer s’éclater dans un tout petit appartement. Mariokart Live exige un minimum d’espace pour être fun. Le kart est massif et les différentes portes à placer dans la pièce prennent beaucoup de place. On reprochera à ce titre à Nintendo de ne pas avoir miniaturisé assez son concept pour permettre à tout le monde d’y prendre son pied. Des microvoitures auraient sans doute offert beaucoup plus d’options de création.

En 200cc, les karts filent à toute vitesse.

La bonne nouvelle, c’est que même pour les joueurs les moins créatifs, le jeu se révèle étonnamment riche en contenu. Dans le mode solo, on retrouve une dizaine de championnats, comprenant pour chacun d’eux trois tracés. Si vous jouerez à chaque fois sur le même tracé, les nombreux filtres graphiques appliqués et éléments en réalité virtuelle permettent de renouveler complètement l’expérience. De nouveaux power-ups et obstacles apparaissent dans chaque niveau et se déplacent à l’écran. Mieux, certaines conditions météorologiques impactent directement la conduite. Dans le désert par exemple, votre kart se déplacera en oblique à cause du vent. Différents éléments numériques viennent affecter la conduite. Une carapace envoyée par un ennemi stoppera net votre kart. Inversément, un champignon vous permettra d’accélérer brièvement pour dépasser un opposant dans la hâte. Le concept est vraiment bien pensé et en dépit de sa simplicité, Mariokart Live propose un contenu très généreux. On notera au passage qu’il est possible de débloquer de nombreux éléments cosmétiques également, pour personnaliser le look (virtuel) de Mario et Luigi et pour ajouter de nouveaux éléments à l’éditeur de niveau.

Le kit comprend 4 “portails” et deux flèches de direction en carton.

Si le jeu est jouable en solitaire – auquel cas on affronte des ennemis gérés par l’IA -, il est bien entendu beaucoup plus fun à plusieurs. Attention toutefois, pas de mode de jeu en ligne ici. Il faudra impérativement que les autres joueurs soient dans la même pièce et soient tous équipés d’une Switch et d’un kart. L’expérience est en revanche limitée à quatre joueurs et vu qu’il n’y a que deux modèles différents de disponibles (Mario et Luigi), les joueurs risquent d’avoir du mal à repérer leur personnage sur le tracé.

L’expérience de jeu de Mariokart Live a en tout cas le mérite de montrer un énorme potentiel. On aurait même tendance à dire qu’il s’agit à ce jour du jeu en réalité virtuelle le plus abouti que nous ayons pu approcher. Le concept est franchement génial et la magie opère dès la première partie. Mariokart Live est toutefois loin d’être exempt de tout reproche. On ne peut s’empêcher de penser que Nintendo aurait très bien pu rendre son kart compatible avec les terminaux Android et iOS. L’éditeur a volontairement choisi de mettre en avant sa Switch. L’ennui, c’est que les impératifs sont nombreux. Pour s’éclater à plusieurs, il faudra que tout le monde dispose ET d’une Switch, et d’un kart télécommandé. Autre inconvénient : la taille des karts et des portes qui fait qu’il n’est pas possible d’être très créatif dans ses parcours dans des pièces relativement petites. La portée du sans fil est également réduite à une dizaine de mètres tout au plus. N’espérez pas passer dans une autre pièce, le signal a de fortes chances de se couper. L’expérience peut donc vite devenir très frustrante dans un petit appartement. Inversément, ceux qui auront la chance d’y jouer dans un loft prendront leur pied. Plus encore s’ils disposent de nombreux objets pour dessiner leurs tracés… On aurait également aimé pouvoir se procurer des kits alternatifs, avec d’autres karts ou éléments cosmétiques pour personnaliser l’expérience mais il faudra pour le moment se contenter des deux kits de démarrage proposés par Nintendo. Dernier petit regret : si le kart est robuste et très réussi esthétiquement, on regrettera que la conception des roues fait que les poils d’animaux auront tendance à venir s’y entourer et à venir gêner la conduite du véhicule. Mieux vaudra systématiquement passer l’aspirateur avant une partie pour éviter ce type de désagrément!

Une fois le tracé finalisé, il faudra se placer sur la grille de départ pour lancer la course.

A 99€ le pack, MarioKart Live n’est clairement pas un divertissement accessible à tous, d’autant plus qu’il faut obligatoirement une Switch pour y jouer. Ceux qui craqueront ne seront toutefois pas déçu : l’expérience est solide, le concept parfaitement exploité et le contenu très généreux. Il y a largement de quoi s’amuser durant des heures, en particulier si vous y jouez à deux…