La fonctionnalité de sous-titrage automatique reste d’actualité. 

À la fin du mois de juillet, YouTube avait annoncé son intention de supprimer la possibilité pour des bénévoles de sous-titrer des vidéos sur la plateforme. Une annonce qui a eu du mal à passer auprès de la communauté YouTube. Une pétition a même été mise en ligne, recueillant plus de 500.000 signatures en deux mois, mais cela n’a pas suffi à faire changer d’avis YouTube. Depuis peu, la fonction de sous-titrage « contribution de la communauté » n’est plus disponible sous les vidéos.

L’hébergeur de vidéos a justifié sa décision sur son site en indiquant que la fonctionnalité était rarement utilisée par les spectateurs (moins de 0,001%) et pour une durée très limitée (moins de 0,2% de la durée de visionnage).

Le signalement d’abus et de spams dans les sous-titres a également été pris en compte dans la décision de YouTube, de même que la mauvaise qualité des sous-titres proposés. Pourtant, ces derniers n’étaient publiés qu’après validation du propriétaire des vidéos.

Mais si YouTube fait une croix sur les productions réalisées par des membres bénévoles de la communauté, ce n’est pas pour autant que les sous-titres vont disparaitre de la plateforme. YouTube rappelle que la traduction automatique réalisée par une IA de Google est toujours d’actualité. Quant aux créateurs de contenus, ils pourront toujours intégrer manuellement des sous-titres à leurs vidéos.

Cela représente un travail conséquent pour les créateurs de contenus qui se reposaient volontiers sur la mobilisation de leur communauté pour rendre accessibles leurs vidéos. Quant à la traduction automatique, celle-ci se veut souvent très approximative. YouTube s’engage tout de même ” à améliorer les fonctionnalités d’accessibilité et de sous-titrage existantes, ainsi qu’à introduire de nouveaux et meilleurs outils permettant aux créateurs de toucher le plus large public possible “.

YouTube précise également que les traductions et sous-titres qui ont déjà été intégrés aux vidéos ne seront pas supprimés jusqu’à nouvel ordre. La communauté ne peut simplement plus proposer de nouveaux textes.