Les appareils qui permettent de rafraîchir la maison sont de plus en plus nombreux. Leur fonctionnement diffère toutefois radicalement. Explications. 

Par fortes chaleurs, nous cherchons tous LA solution qui nous permettra d’enfin souffler. Les vagues de chaleur successives cet été ont poussé de nombreux consommateur à investir dans divers systèmes de refroidissement. Pour rafraîchir la maison, tous les appareils n’ont toutefois pas la même efficacité…

Le ventilateur

C’est la solution la plus économique. Le bon vieux ventilateur fonctionne très bien pour donner une sensation de fraicheur. Le souffle du ventilateur fait circuler l’air rapidement dans la pièce et crée cette sensation de fraicheur. Dès qu’on l’arrête toutefois, la sensation disparait. Et pour la nuit, ce n’est pas forcément une très bonne solution. Tout d’abord parce qu’un ventilateur consomme beaucoup d’électricité s’il tourne en permanence. Ensuite, parce qu’être exposé en permanence à une brise risque de vous faire attraper un rhume. Enfin, parce qu’il existe un risque de surchauffe sur les sessions prolongées. Certains modèles plus évolués, comme ceux de Dyson permettent de définir un temps d’utilisation, au bout duquel l’appareil s’arrête automatiquement, ou de “diviser” le flux pour que l’air circule dans toute la pièce, ce qui est pratique pour éviter qu’une seule zone ne soit balayée par le vent. Le prix s’envole alors, d’une quinzaine d’euros à quelques centaines d’euros…

Les + :

  • Une solution bon marché
  • Ca rafraichit pendant l’usage
  • C’est l’option la plus écologique

Les – :

  • Il faut le laisser activer en permanence
  • Attention au risque de rhume si vous le laissez la nuit

Le purificateur d’air

C’est la nouvelle coqueluche des Chinois. Un purificateur d’air est un appareil qui filtre l’air et le débarrasse de la pollution et des bactéries. Le plus souvent, ils sont couplés à un humidificateur d’air chez nous… En Chine, il existe un vrai marché pour ce type d’accessoires en raison des niveaux de pollution en ville. Chez nous, utiliser un purificateur d’air n’a que peu de sens. C’est pourquoi la plupart des fabricants les proposent sous la forme de fonction “bonus” avec un ventilateur ou un humidificateur – un autre produit qui cartonne en Chine. Inutile d’espérer un effet rafraichissant avec ce produit qui ne joue pas du tout dans la même cour.

Les + :

  • Ca peut avoir une utilité dans une ville très polluée

Les – :

  • Ca ne rafraichit absolument pas
  • Les dispositifs sont souvent coûteux

L’humidificateur d’air

Chez nous, ils sont la plupart du temps couplé à un ventilateur. Dyson en a fait l’une de ses grandes spécialités. Les modèles Pure Cool sont des ventilateurs très haut de gamme capables de purifier et d’humidifier l’air. Mais un humidificateur, c’est quoi au juste? Dans la base de l’appareil, l’utilisateur remplit un bac d’eau froide, qui est ensuite utilisée pour humidifier la pièce en s’évaporant dans l’air. La sensation est agréable, et ça fonctionne plutôt bien tant qu’il est activé, mais en terme de fraicheur, l’effet est pratiquement identique à un ventilateur. Il existe de nombreux types d’humidificateurs. Mieux vaut toutefois investir dans un modèle sophistiqué, car ceux-ci présentent des risques pour la santé.  L’eau reste stagnante parfois plusieurs jours dans le réservoir de l’appareil. Des bactéries peuvent s’y développer et être ensuite projetées partout. Dyson a pour cette raison développé une technologie unique utilisant un rayon UV-C pour éliminer lesdites bactéries. Les quelques bactéries qui survivraient à l’exposition doivent ensuite passer dans un maillage à partir de brins d’argent, qui agit comme une sorte de tampon. Pas de risques donc, mais la technologie se paye cash : prévoyez un budget de 500€ environ. Ce type de produit présente surtout un avantage pour certains types d’habitation où l’air est trop sec, ce qui cause une sensation très désagréable par temps chaud.

Les + :

  • Plusieurs effets combinés
  • Une sensation de fraicheur accentuée

Les – :

  • Plus couteux qu’un ventilateur classique
  • Les défauts sont les mêmes que pour le ventilateur…

Le rafraîchisseur d’air

C’est l’une des sensations de ces dernières années. Les “rafraîchisseurs d’air” se vendent comme des petits pains durant la période estivale. Et pour cause, puisqu’ils sont presque 10 fois moins chers que des climatiseurs. Le résultat est toutefois loin d’être convaincant. L’appareil prend la plupart du temps la forme d’un petit boitier à brancher sur le secteur. Il fonctionne comme un ventilateur couplé à un humidificateur. Comprenez par là qu’une soufflerie dégage un air frais. La particularité, c’est qu’une espèce de petit congélateur est censé refroidir l’eau avant qu’elle ne soit diffusée dans la pièce. Ca permet de faire tomber la température d’un petit degré dans une toute petite pièce, mais ça n’a pratiquement aucun effet dans une pièce plus grande. Le fait que le bac soit déposé sur le sol fait aussi qu’on ne ressent pas l’effet bénéfique du souffle d’air. Et puis, il faut penser à recharger souvent le bac d’eau… Pour ressentir un effet, il faudra le faire fonctionner 24h sur 24. L’appareil étant assez bruyant, difficile d’imaginer l’utiliser dans une chambre… Vous l’aurez compris, il ne faut pas s’attendre à des miracles avec ce type de dispositif.

Les + :

  • Fait baisser la température d’une pièce d’un ou deux degrés

Les – : 

  • Un impact minime sur la température ambiante
  • Il faut qu’il tourne 24h/24 pour avoir un effet
  • Trop bruyant pour la chambre
  • Un ventilateur procure une plus grande sensation de fraicheur
  • Il faut recharger sans cesse le bac d’eau

Le climatiseur portable

Tout le monde n’a pas forcément envie de dépenser une petite fortune pour l’installation d’un climatiseur. Les climatiseurs portables présentent en ce sens de nombreux avantages. Tout d’abord, ils sont beaucoup moins chers que leurs cousins éloignés (comptez un budget de 400 à 700€ quand même). Ensuite, ils sont positionnés sur de petites roulettes et peuvent facilement être déplacés d’une pièce à l’autre. Il ne faudra donc pas installer plusieurs climatiseurs dans votre habitation pour refroidir plusieurs chambres. Oubliez en revanche le transport d’un étage à l’autre : le dispositif est beaucoup trop lourd pour ça. Enfin, ils fonctionnent plutôt bien. Il y a moyen de faire baisser la température d’une chambre de 5 degrés en 20 minutes top chrono. Pas besoin de faire un trou non plus dans son mur : l’appareil se connecte à une fiche pour être alimenté en électricité, et un tuyau d’évacuation est placé dans l’entrebâillement de la fenêtre. Certains types de fenêtres (celles qui se referment verticalement) permettent de mettre en place un système qui permet de totalement isoler la pièce de l’extérieur pour glisser le tuyau à travers. La plupart du temps les constructeurs livrent leurs machines avec des adaptateurs pour ces fenêtres. Pour les autres, il faudra la plupart du temps laisser la fenêtre ouverte. Alors oui, c’est un peu bruyant, mais c’est efficace. La température regrimpera après les 20 minutes d’utilisation, mais si vous l’utilisez en soirée avant de dormir, l’effet sera très bénéfique pour dégager l’air chaud de la maison et la mettre à la même température qu’à l’extérieur ou à une température légèrement inférieure. Attention toutefois au moment de passer à la caisse : il est important de prendre en compte les dimensions de la pièce. Les climatiseurs sont conçus pour avoir un effet sur une surface bien définie. Optez pour un modèle couvrant la surface de votre chambre, sans quoi les effets seront limités. Les modèles les plus performants voient également leurs prix s’envoler. Comptez par exemple 679€ pour le Pinguin de De Longhi.

Les + :

  • Fait baisser la température de 5 degrés en 20 minutes
  • Beaucoup moins cher qu’un climatiseur fixe
  • Très facile à installer
  • Peut être déplacé et utilisé dans plusieurs pièces
  • Pas besoin de percer le mur

Les – :

  • Ca représente tout de même un joli budget (400 à 700€)
  • La fenêtre qui reste ouverte pour évacuer l’air, il n’existe pas de solution pour les fenêtres européennes