Le nouveau jeu de Sumo Digital surfe sur la vague des jeux de courses arcade des années 90, en s’inspirant assez ouvertement des Outrun et autres Virtua Racing. 

Les créateurs d’Outrun 2 et de Sonic & SEGA All-Stars Racing sont de retour sur la scène des jeux de course arcade avec un nouveau projet qui répond au nom d’HotShot Racing. Un projet totalement indépendant cette fois, qui surfe sur la vague des “arcade racers” des années 90 avec un style graphique très proche de celui d’un Virtua Racing.

C’est un peu la nouvelle mode. Le joli succès d’Horizon Chase semble avoir convaincu des tas de studios qu’il existait encore un marché pour les jeux de course arcade old-school. Et sans surprise, c’est le studio britannique Sumo Digital qui a répondu au chant des sirènes en dévoilant un nouveau projet délicieusement old-school.

Le jeu est très coloré.

Difficile de ne pas penser à Virtua Racing dès la première course, même s’il est vrai qu’au niveau de la conduite, Hotshot Racing se rapproche davantage d’un Ridge Racer avec ses multiples drifts qui servent à venir recharger la jauge de turbo. Visuellement, le jeu tire très clairement son inspiration d’un Virtua Racing avec son style rétro-pixelisé et ses décors très colorés. Un style qui ne passe pas inaperçu. Malgré son statut de jeu à petit budget, HotShot Racing nous en met plein les yeux avec ses décors qui fourmillent de détails, ses jolies animations et son rythme effréné. Alors certes, ce n’est pas la claque de l’année, mais pour une petite production indépendante, le résultat est franchement impressionnante. D’autant plus qu’on n’a pas vu un bug à l’horizon ni assisté à aucune baisse de framerate.

Les décors font voyager.

Niveau réalisation technique, le studio britannique fait presqu’un sans faute. Presque, car les menus restent très sobres et le character design des pilotes est absolument immonde. On ne les voit pas ailleurs que dans les menus – ce n’est donc pas bien grave, mais il s’agit toutefois des petits détails qui font toute la différence.

Côté conduite, Hotshot Racing se révèle très accessible tout en se montrant également très exigeant. S’il n’est finalement pas bien difficile de décrocher les médailles d’or dans le solo, en mode normal, les décrocher en mode expert vous forcera à vous relever les manches… Car dans Hotshot Racing, il faudra non seulement maîtriser la direction de son véhicule mais aussi l’art du drift. Sans lui, pas de turbo. Chaque virage est donc le justificatif parfait pour exécuter un joli drift – le plus long et le plus large possible, pour emmagasiner un maximum de points si possible. Le turbo vous permettra ensuite de prendre le large.

A quatre c’est encore plus fun!

On pourra reprocher à HotShot Racing la relative simplicité et sobriété de ses tracés. Très clairement, son style de conduite très arcade aurait parfaitement collé avec des tracés plus fous-fous, des tremplins ou des dénivelés. Il faudra se contenter ici d’une poignée d’environnements et d’une quinzaine de tracés en tout. Si on retrouve une belle diversité dans les courses, avec des décors champêtres, urbains, désertiques et côtiers, on regrette tout de même que le contenu du jeu ne soit pas plus fourni. D’autant plus que le mode solo se résume ici principalement à une succession de quatre championnats sans aucun lien entre eux… Cela reste assez léger au vu du prix du jeu, facturé 19,99€.

La bonne nouvelle, c’est que les différents modes de jeu donnent suffisamment d’intérêt au titre pour qu’on y revienne encore et encore… Tout d’abord parce qu’HotShot Racing propose du multijoueur en local (jusqu’à quatre) et en ligne. Ensuite, parce qu’à côté des courses classiques, on retrouve des modes de jeu plus originaux comme le mode “Drive or Explode”, dans lequel la vitesse minimale autorisée augmente progressivement pour éliminer les joueurs trop lents, ou le mode “Cops & Robbers”, qui s’apparente à un mode survie – les pilotes ayant ici un certain nombre de points de vie qu’ils perdent au fil des collisions avec les voitures de police lancées à leur poursuite. Une fois éliminés, ils prennent les commandes d’une voiture de police pour tenter d’arrêter leurs concurrents. C’est fun et entre amis on s’y amuse franchement bien!

Plusieurs vues sont au programme.

Très divertissant, le jeu n’en reste pas moins un poil frustrant en solo. En mode normal, la conduite des opposants paraît beaucoup trop artificielle. Il est pratiquement impossible de se laisser distancer, comme si les opposants étaient retenus dans leur lancée lorsque vous vous trouvez en difficulté… En difficile, leur comportement est hyper-agressif, au point de vous envoyer régulièrement en tête à queue… On aurait aimé retrouver un juste milieu. Le jeu manque également d’un chouilla de profondeur dans sa conduite. On aurait aimé là aussi des circuits un peu plus techniques.

Le plus gros défaut du jeu reste toutefois sa bande-son. Les musiques sont rétro mais manquent cruellement de charme et d’entrain. On sent la vibe Outrun 2, mais on a très clairement l’impression que les développeurs manquaient de budget ou d’idées…

Ceci étant dit, ne boudons pas non plus notre plaisir. Hotshot Racing reste un jeu de course arcade très fun et très rafraîchissant, idéal pour pimenter des soirées entre amis et proposé à un tarif finalement compétitif. Tout n’est pas parfait, mais il y a de quoi passer un très bon moment en sa compagnie.

Conclusion

Surfant joliment sur la vague nostalgique, Hotshot Racing est un jeu de course arcade très fun qui nous rappelle Virtua Racing pour sa direction artistique et s’inspire assez ouvertement d’un Outrun ou d’un Ridge Racer pour sa prise en main, essentiellement basée sur l’art du drift et l’usage du turbo. C’est facile d’accès, fun et rafraîchissant et on en demandait finalement pas plus que ça pour animer quelques soirées entre amis! Visuellement très réussi avec ses décors colorés remplis de vie, Hotshot Racing parvient à s’imposer comme un excellent divertissement, en solo ou à plusieurs. On y jouera toutefois de préférence à quatre ou plus, en local ou en ligne. Les 3 variantes de jeu différentes offrent suffisamment de diversité pour qu’on s’y éclate. En solo, le contenu est un peu plus limité. On fait en effet assez vite le tour de la quinzaine de circuits disponibles, qui manquent tous de ce grain de folie qui aurait donné au titre de Sumo Digital un statut de jeu culte. Malgré ses quelques petits défauts, le titre parvient à créer la sensation et ne devrait avoir aucun mal à séduire les amateurs de jeux de course arcade old-school. 

Hotshot Racing

7.8

Gameplay

8.0/10

Contenu

7.0/10

Graphismes

8.5/10

Bande son

7.0/10

Finition

8.5/10

Les + :

  • De bonnes sensations de vitesse
  • C'est facile à prendre en main
  • Une conduite arcade très fun
  • Le multi en ligne et en local
  • C'est frais et coloré

Les - :

  • Le character design, raté
  • Des musiques qui manquent de personnalité
  • L'IA, très mécanique dans sa conduite et trop agressive
  • Un contenu un peu léger