Samsung souhaiterait voir les premiers standards pour la 6G en 2028. 

Pour le géant coréen, la 5G appartient déjà au passé. Samsung appelle les différents acteurs du marché à établir les standards pour la 6G pour 2028 en vue du lancement des premiers réseaux 6G en 2030.

Selon Samsung, la 6G devrait permettre d’aller beaucoup plus loin dans l’hyper-connectivité. Le géant coréen estime que la vitesse de téléchargement pourrait atteindre 1000 Gbps avec la 6G, contre 500 Mbps de moyenne actuellement avec les premiers réseaux 5G. Les ondes millimétriques de la 5G permettront de faire grimper le compteur à 20 Gbps, des résultats très inférieurs à ce que la 6G pourrait nous apporter. La latence sur le réseau pourrait, elle, être divisée par 10.

D’ici 2030, le nombre d’appareils connectés devrait exploser pour atteindre les 500 milliards. Un humain possédera en moyenne 59 appareils connectés. Le réseau devra s’adapter en conséquence et selon Samsung, la 5G ne sera plus suffisante pour répondre à la demande.

Le véritable enjeu de la 6G sera toutefois de répondre à l’exode rural en apportant des solutions pour amener la connectivité en dehors des villes dans les zones les plus rurales de la planète. L’entreprise n’apporte toutefois pas d’éclaircissements sur cette vision universelle de la connectivité.