Après l’Inde, les États-Unis pourraient interdire les applications provenant de Chine.

Les relations entre les États-Unis et la Chine ne semblent pas s’améliorer. Après avoir accusé plusieurs entreprises chinoises d’espionnage pour le compte du gouvernement chinois (Huawei et ZTE), la Maison-Blanche envisagerait d’interdire les applications provenant de Chine. Ces dernières pourraient représenter un risque pour les smartphones et données privées des Américains.

Selon CNBC, la Maison-Blanche craindrait en effet que les applications populaires chinoises telles que TikTok soient sous le joug du gouvernement chinois et qu’elles lui transmettent des données sur ses utilisateurs. Le réseau social très populaire TikTok, détenu par ByteDance qui est basé à Pékin, est dans la ligne de mire de Washington depuis quelque temps déjà.

Interrogé par Fox News sur la possibilité d’interdire les applications chinoises, le secrétaire d’État Mike Pompeo a indiqué que le gouvernement américain travaillait sur la question depuis longtemps déjà. « En ce qui concerne les applications chinoises sur les téléphones portables, je peux vous assurer que les États-Unis s’en occuperont. Je ne veux pas m’avancer et doubler le président, mais c’est quelque chose que nous examinons », s’est-il exprimé. Il a également averti les personnes qui téléchargent TikTok de le faire uniquement si elles « veulent que [leurs] informations privées terminent dans les mains du Parti communiste chinois ».

Le principal intéressé n’a pas manqué de réagir par le biais d’un porte-parole ; « TikTok est dirigé par un CEO américain, avec des centaines d’employés et des leaders clés sur les sujets de la sécurité, du produit et de la politique publique ici aux États-Unis » et a rajouté « nous n’avons pas de plus grande priorité que d’assurer une expérience sécurisée pour nos utilisateurs. Nous n’avons jamais délivré de données personnelles au gouvernement chinois, personne ne nous l’a jamais demandé ».

Le réseau social a également souligné que les données des utilisateurs américains étaient stockées aux États-Unis avec une sauvegarde à Singapour. Étant donné la popularité de l’application au pays de l’Oncle Sam, aussi populaire que YouTube, ce serait un vrai coup dur pour TikTok si l’application était interdite aux États-Unis.

Enfin, si le gouvernement américain venait à interdire les applications chinoises dans le pays, cela pourrait envenimer les relations déjà tendues que les États-Unis entretiennent avec la Chine.