Microsoft a admis les problèmes engendrés par la mise à jour du mois de juin.

De nombreux utilisateurs de Windows 10 se sont plaints de leur machine après avoir installé la dernière mise à jour du système d’exploitation. S’il a apporté des correctifs pour 129 failles de sécurité, le Patch Tuesday de juin a également causé de nombreux problèmes chez les utilisateurs de Windows 10, dont le redémarrage intempestif de leur ordinateur après s’être identifié.

Microsoft a reconnu le problème sur son site Internet, expliquant que le fichier LSALL (Local Security Authority Subsystem Service) – il s’agit d’un exécutable essentiel pour le bon fonctionnement de Windows – pouvait échouer sur certains ordinateurs les forçant alors à redémarrer.

Si Microsoft a reconnu officiellement le problème, celui-ci ne daterait en réalité pas du mois de juin. En effet, des utilisateurs se plaignaient déjà de redémarrages incongrus sur leur machine à la fin du mois de mai. Le Patch Tuesday de mai avait été beaucoup critiqué puisqu’il avait causé de nombreux problèmes, notamment l’impossibilité d’imprimer et le refus d’accéder à certains fichiers du disque dur. Microsoft enchaîne les mises à jour problématiques.

Dans tous les cas, la firme de Redmond a indiqué qu’elle travaillait activement sur un correctif qui sera livré dans une prochaine mise à jour. Difficile de savoir quand le patch salvateur sera proposé aux utilisateurs de Windows 10. Le problème semble avant tout toucher les versions 1809 et supérieures de Windows 10. Il faudra très certainement attendre la livraison du Patch Tuesday du mois de juillet pour obtenir le correctif.