L’application Anonymous Camera n’est pour l’instant disponible que sur iOS. 

Les manifestations qui ont animé Hong-kong fin 2019 ont inspiré la création d’Anonymous Camera à la startup londonienne AI Playground. Une application développée en collaboration avec un journaliste d’investigation qui permet d’assurer l’anonymat des personnes prises en photo ou en vidéo. Un aspect particulièrement important lorsqu’on filme des participants à une manifestation, des membres d’un mouvement militant ou toute autre situation où l’anonymat des personnes est primordial.

Pour assurer cette protection, Anonymous Camera se base sur une intelligence artificielle capable de détecter les visages sur une photo ou une vidéo et de les estomper, pixeliser ou masquer entièrement, et ce, de manière automatique.

L’application permet également d’anonymiser l’ensemble des corps des personnes prises en photo ou en vidéo. Il ne sera ainsi pas possible d’identifier un individu grâce à ses vêtements ni tout autre signe distinctif.

Une application d’anonymisation complète

Lors d’événements rassemblant beaucoup de personnes, Anonymous Camera ne pourra anonymiser qu’un nombre limité d’entre elles.

Anonymous Camera est particulièrement complète puisqu’elle propose un outil pour déformer les voix dans les vidéos, ainsi qu’une fonctionnalité pour supprimer l’ensemble des métadonnées automatiquement intégrées aux fichiers capturés par un téléphone (heure, date, géolocalisation).

Plus encore, le traitement d’anonymisation peut se faire en temps réel. Les fichiers bruts n’existent donc sous cette forme que durant un bref moment. Il n’y a donc pas de risques que les photos et vidéos qui n’ont pas eu le temps d’être floutées via Photoshop ou autre soient exploitées si le téléphone tombe entre de mauvaises mains ou est confisqué par une autorité.

L’application se destine à des situations particulières ; un reportage photo, un mouvement militant, une prise de parole par un lanceur d’alerte ou toute autre situation où l’anonymat des personnes est crucial.

Si les manifestations de Hong-kong ont inspiré le développement d’Anonymous Camera, l’application a tout de même ses limites. En effet, l’app ne sera pas en mesure d’assurer l’anonymat de plus de huit personnages participant à une manifestation ou autre.