Après un mois d’avril très chargé, le mois de mai aura été l’occasion de découvrir quelques perles indépendantes. Retour sur les meilleures surprises du mois!

Huntdown (Xbox One, PS4, PC, Switch)

Délicieusement rétro, Huntdown est un run ‘n gun old-school dans la droite lignée des Contra et autres Metal Slug. Le jeu d’Easy Trigger Games est un formidable hommage au genre avec ses graphismes en pixel-art, ses punchlines hilarantes et son univers futuriste cyberpunk, à mi-chemin entre un Judge Dredd et un Blade Runner. Les développeurs scandinaves ont mis du cœur à l’ouvrage et cela se ressent. Visuellement, le jeu est superbe avec ses animations très détaillées et ses décors qui fourmillent de détails. Le gameplay du jeu est toutefois très moderne avec un large arsenal d’armes à disposition du joueur et un système de couverture inspiré de celui de Gears of War. Nerveux et intense, Huntdown est un véritable délice qui se déguste seul ou à deux, en coopération. Malgré un prix assez bas (19,99€), le jeu d’Easy Trigger Games n’est pas avare en contenu avec ses 20 niveaux et autant de boss. Personne ne sera d’ailleurs laissé sur le carreau grâce au système de checkpoints et à la difficulté paramétrable. Vous n’avez résolument aucune raison de passer à côté de ce petit bijou! Lire notre test complet.

Xenoblade Chronicles : Definitive Edition (Switch)

Xenoblade Chronicles : Definitive Edition est un remake du Xenoblade original sorti sur Wii en 2010. Non content de s’offrir une seconde jeunesse graphiquement, cette réédition corrige certains éléments qui posaient problème comme l’interface. Elle ajoute aussi quelques nouveautés intéressantes comme de nouveaux modes de difficulté et un mode contre-la-montre. Mais surtout, elle ajoute un tout nouvel épilogue intitulé « Un avenir commun ». Malgré tous ces changements, cette Definitive Edition n’en reste pas moins un remake très fidèle à l’original, reproduisant entièrement le contenu de sa version Wii. Nous retrouvons son scénario résolument sérieux, sa bande-son grandiose, ses environnements qui fourmillent de vie et son gameplay riche. Xenoblade Chronicles est un amoncellement de systèmes qui forme un tout cohérent et consistant. À tel point qu’il demandera de nombreuses heures si vous voulez en voir le bout, environ 60h pour son scénario et bien plus si vous vous attardez sur le contenu annexe. Techniquement en revanche, ça a vieilli. Et ce n’est pas le jeu Switch le plus agréable à jouer en nomade… Lire notre test complet.

Fury Unleashed (Xbox One, PS4, PC, Switch)

Excellente surprise, Fury Unleashed est un mélange totalement improbable de twin-stick shooter, metroidvania et rogue lite qui fonctionne à merveille avec son univers de comic-book complètement barré. Si la difficulté est au rendez-vous, la mort n’est guère punitive dans Fury Unleashed puisque chaque décès représente une opportunité de booster ses stats et acquérir de nouvelles compétences pour repartir au combat. S’il s’inspire de Metal Slug pour son gameplay, Fury Unleashed se révèle beaucoup plus profond que son modèle. Le jeu d’Awesome Games Studio parvient à faire du neuf avec du vieux. Son univers procédural, ses boss colossaux, son arsenal varié et ses 3 univers très différents lui offrent une identité véritablement unique. Si le jeu se déguste de préférence à deux en coop (locale uniquement), Fury Unleashed reste toutefois très agréable à parcourir seul également. La rejouabilité y est excellente grâce aux environnements générés de façon procédurale. Bref, une vraie bonne surprise. Lire notre test complet.

Ion Fury (Xbox One, PS4, PC, Switch)

Dans la lignée des Duke Nukem et autres fast-FPS des années 90, Ion Fury est un jeu délicieusement nostalgique qui ressuscite un genre qui avait pratiquement disparu. S’il conserve des mécanismes de jeu et un univers très proche de celui de Duke Nukem, le jeu de Voidpoint se veut plus moderne dans sa construction, son bestiaire et sa réalisation. Fidèle à ses origines, Ion Fury est une vraie bonne surprise pour les amateurs de FPS old-school, qui manque toutefois de ce petit brin de folie qui lui aurait donné une personnalité unique. Techniquement, ce n’est pas non plus fou-fou : la réalisation est soignée mais on n’a jamais l’effet wow et la bande sonore manque d’un thème principal. Ne boudons pas notre plaisir toutefois : le jeu de 3D Realms saura satisfaire les fans de Duke Nukem, tant de par sa difficulté que de par le fun qu’il procure. Lire notre test complet.

Formula Retro Racing (Xbox One, PC)

Délicieusement old-school, Formula Retro Racing surfe sur le succès de l’excellent Horizon Chase Turbo pour remettre au goût du jour un autre classique du jeu de course arcade. Le jeu de Repixel8 reprend pratiquement à l’identique la formule du Virtua Racing de Sega et la modernise brillamment avec un gameplay technique. Visuellement, le jeu est très joli malgré la simplicité de son design. Fruit du travail d’un seul, Formula Retro Racing est une formidable lettre d’amour aux jeux de course rétro, un jeu fun et nerveux qui offre une expérience très solide malgré un prix de vente très bas (- de 12€). Malheureusement, il faudra attendre une mise à jour avant de découvrir un mode multi. Reste qu’à un tel tarif, il est difficile de ne pas craquer pour cette excellente surprise. Lire notre test complet.