En développement depuis des années, Huntdown était devenu l’une des plus belles arlésiennes du jeu vidéo, et assurément l’un des projets indépendants les plus ambitieux…

Porté par une petite équipe de passionnés de rétrogaming, Huntdown est un projet totalement atypique qui n’aurait sans doute jamais pu atteindre son niveau d’excellence s’il était né dans les locaux d’un gros studio. Car on le sent dès le premier contact, le jeu transpire la passion. Les développeur suédois d’Easy Trigger Games y ont mis du cœur à l’ouvrage.

L’univers du jeu est très travaillé et rappelle souvent celui d’un Judge Dredd.

S’il tire son inspiration des Contra et autres run ‘n gun des années 90, Huntdown s’en distingue toutefois au niveau de son gameplay, brillamment modernisé. Un système de couverture a par exemple été intégré. Le joueur peut s’accroupir derrière une caisse, se planquer dans un garage et passer d’une couverture à l’autre pour se rapprocher d’un ennemi. Un système de couverture qui n’est pas sans rappeler celui de Gears of War. Pour le reste, c’est plus ou moins du Contra en plus technique, et avec des ennemis qui ne peuvent venir que des deux axes latéraux.

Nerveux et exigeant, Huntdown forcera le joueur à explorer tout son arsenal en récupérant shotguns, fusils mitrailleurs et fusils de sniper sur les cadavres de ses ennemis, en utilisant des grenades pour les débusquer et en utilisant également certaines facultés de son personnage, comme l’usage du boomerang part exemple. Si le jeu ne laisse que peu de place à l’erreur, les checkpoints sont nombreux et la progression pas si frustrante.

Il y a au total 20 niveaux à parcourir seul ou en coop à 2 joueurs.

Le gros point fort du jeu, c’est la grande diversité d’ennemis que vous aurez à y affronter : des brigands des rues armés jusqu’aux dents qui vous fonceront dessus batte de baseball en main, vous canarderont, utiliseront des mobylettes pour tenter de vous renverser, et seront secondés par toute une panoplie de sbires représentant différentes classes comme un tank par exemple, coriace mais lent. Les combats sont intenses, techniques et terriblement funs. Mais ce n’est encore rien à côté des combats de boss, qui forceront le joueur à étudier le comportement de son adversaire pour trouver une faille dans sa technique de combat. Terriblement funs et frustrants dans un premier temps, les combats de boss atteignent une rare intensité dans Huntdown.

Le jeu d’Easy Trigger Games marque également des points là où on ne l’attendait pas forcément. Les développeurs ont pris soin de créer un solide background à leur jeu avec quelques cut-scenes, des dialogues et surtout des niveaux très vivants, dans lesquels l’arrière plan prend littéralement vie avec des véhicules qui se déplacent, des unités de police qui progressent dans le niveau, etc., qui nous immergent dans un univers quelque part à mi-chemin entre un Judge Dredd et un Blade Runner dans lequel une poignée de chasseurs de prime tentent de rétablir l’ordre dans une cité futuriste. Résolument cyberpunk, Huntdown parvient à imposer une ambiance unique. Le jeu ne se prend toutefois pas du tout au sérieux avec ses personnages aux noms très particuliers (Anna Conda, John Sawyer & Mow Man), ses punchlines hilarantes et bourrées de clins d’oeil et ses situations ultra-cocasses. Difficile de ne pas craquer pour son charme.

Vous affronterez dans Huntdown toutes sortes de racailles, mais également des ennemis motorisés…

Comme nous l’avons dit plus haut, on sent que les développeurs y ont mis du cœur à l’ouvrage. Les décors débordent de vie et un travail gigantesque a été réalisé au niveau de l’animation. Easy Trigger Games est parvenu ni plus ni moins à dépoussiérer complètement un genre qui n’avait plus évolué depuis plus d’une décennie. Techniquement, le jeu est pratiquement irréprochable avec ses graphismes en pixel-art délicieusement rétro, simples d’apparence, mais qui prennent littéralement vie sous nos yeux émerveillés une fois animés. De jolis effets visuels sont également là pour nous en mettre plein les yeux.

Côté contenu, Easy Trigger Games réalise aussi presqu’un sans fautes avec un mode solo complet, qui comprend pas moins de 20 niveaux – avec pour chacun d’eux un boss de fin -, et qui sont tous jouables en coop à deux joueurs. Plusieurs niveaux de difficulté sont là pour garantir une bonne rejouabilité également. Le tout pour un tarif très correct puisqu’il ne faudra débourser que 19,99€ pour faire l’acquisition du jeu.

Côté bande son, on retrouve des bruitages explosifs, des doublages très caricaturaux et des musiques d’ambiance sur fond de synthé très efficaces et délicieusement rétro. Le tout colle parfaitement à l’univers cyberpunk rétro du jeu. On regrettera juste l’absence d’un thème vraiment emblématique. Vous l’aurez compris, Huntdown est une excellente surprise et un jeu incontournable pour tous les mordus de rétrogaming.

Conclusion

Délicieusement rétro, Huntdown est un run ‘n gun old-school dans la droite lignée des Contra et autres Metal Slug. Le jeu d’Easy Trigger Games est un formidable hommage au genre avec ses graphismes en pixel-art, ses punchlines hilarantes et son univers futuriste cyberpunk, à mi-chemin entre un Judge Dredd et un Blade Runner. Les développeurs scandinaves ont mis du cœur à l’ouvrage et cela se ressent. Visuellement, le jeu est superbe avec ses animations très détaillées et ses décors qui fourmillent de détails. Le gameplay du jeu est toutefois très moderne avec un large arsenal d’armes à disposition du joueur et un système de couverture inspiré de celui de Gears of War. Nerveux et intense, Huntdown est un véritable délice qui se déguste seul ou à deux, en coopération. Malgré un prix assez bas (19,99€), le jeu d’Easy Trigger Games n’est pas avare en contenu avec ses 20 niveaux et autant de boss. Personne ne sera d’ailleurs laissé sur le carreau grâce au système de checkpoints et à la difficulté paramétrable. Vous n’avez résolument aucune raison de passer à côté de ce petit bijou!

Huntdown

8.6

Gameplay

8.5/10

Contenu

9.0/10

Graphismes

8.0/10

Bande son

8.0/10

Finition

9.5/10

Les + :

  • L'animation, superbe
  • Un gameplay fabuleusement modernisé
  • La coop à 2 joueurs
  • Des combats de boss très nerveux
  • Un prix doux (19,99€)

Les - :

  • Quelques boss très frustrants