Le chat vidéo arrivera sur l’application de rencontre plus tard cette année.

Difficile de faire de nouvelles rencontres lorsqu’on est confiné chez soi. Un problème pour lequel la maison mère de Tinder, Match Group, cherche activement une solution. Dans son rapport trimestriel, la société a indiqué qu’elle envisageait très sérieusement d’intégrer un chat vidéo au sein de son application de rencontre. Une manière pour cette dernière de s’adapter à la situation liée au coronavirus et d’éviter que ses utilisateurs ne délaissent Tinder au profit d’une plateforme de visioconférence.

L’annonce de Match Group peut paraître étonnante tant les dérives que cela pourrait entraîner sont nombreuses. Les abus sur ce type d’applications sont déjà monnaie courante alors même que l’envoi d’image est impossible.

On ne sait pas encore très bien comment l’intégration de cette fonctionnalité pourrait se faire ni les mesures que Tinder compte mettre en place pour assurer une expérience de qualité à ses utilisateurs. On peut imaginer que Match Group ajoutera un système de détection de certains comportements ou une option d’alerte à son chat vidéo.

Dans tous les cas, il faudra patienter. Match Group a indiqué que la fonctionnalité devrait arriver plus tard cette année sur Tinder.

Au début du confinement, Tinder s’était déjà adapté à la situation en permettant à ses utilisateurs de se localiser aux quatre coins du monde afin de rencontrer de nouvelles personnes sans pour autant voyager.

Dans son rapport trimestriel, Match Group a indiqué que ses applications de rencontre (Tinder, Hinge, OkCupid, Meetic) avaient enregistré une augmentation de la fréquentation de ses utilisateurs depuis le confinement.