À l’origine, la conférence Google I/O devait avoir lieu les 12, 13 et 14 mai prochain à Mountain View.

Au début du mois de mars, Google avait annoncé qu’il ne tiendrait finalement pas sa grand-messe annuelle en Californie. Au lieu de rassembler plusieurs milliers personnes dans un seul et même endroit pendant plusieurs jours, la firme américaine avait annoncé qu’elle organiserait une keynote uniquement en ligne afin de préserver la santé de tous. Malheureusement, la situation du coronavirus aux États-Unis s’est particulièrement dégradée depuis cette annonce, forçant Google à revenir sur ses projets.

« Par souci de la santé et de la sécurité de nos développeurs, employés et communautés locales – et conformément aux exigences du “refuge sur place” du gouvernement local de la région de la Baie – nous ne tiendrons malheureusement pas d’événement I/O d’aucune sorte cette année », a indiqué Google sur Twitter.

« À l’heure actuelle, la chose la plus importante que nous puissions tous faire est de concentrer notre attention sur l’aide aux personnes face aux nouveaux défis auxquels nous sommes tous confrontés », a souligné Google. « Nous continuerons de faire tout notre possible pour aider nos communautés à rester en sécurité, informées et connectées. Sachez que nous restons déterminés à partager avec vous les mises à jour Android en cours via nos blogs de développeurs et nos forums communautaires. »

Une keynote en ligne, un risque 

Au-delà du fait que la situation empire effectivement aux États-Unis et tout particulièrement en Californie, la déclaration de Google est surtout l’aveu qu’une conférence uniquement en ligne n’est pas forcément la bonne solution à l’annulation d’un événement physique pour cause sanitaire.

En effet, pour une entreprise telle que Google, prévoir une keynote en ligne exige une organisation millimétrée et donc, que beaucoup de personnes soient en contact les unes avec les autres pour que tout se déroule correctement. Or, cela n’a aucun sens puisque l’objectif d’une conférence en ligne et d’éviter que les personnes soient inutilement à proximité pour éviter la propagation du Covid-19.

La situation actuelle aux États-Unis (30.000 contaminés et 389 morts) ne permet plus à Google de prendre de tels risques pour ses employés et développeurs. Habituellement, Google tient une conférence en fin d’année. À l’heure actuelle, il est difficile à dire si la situation permettra à la firme de Mountain View de tenir sa keynote.