La plateforme de streaming va réduire son débit en Europe pour une durée de 30 jours.

Le confinement a contraint la population européenne à trouver de quoi s’occuper tout en restant à la maison. Si certains passent le temps en jouant à des jeux vidéo en ligne ou en regardant des films et séries en streaming, d’autres n’ont pas le choix de télétravailler et cela exige une bonne connexion Internet.

Le commissaire européen Thierry Breton a d’ailleurs partagé son inquiétude concernant une éventuelle surcharge des réseaux. C’est pourquoi il a demandé à Netflix et Amazon de couper leur signal 4K et HD en journée, histoire que les travailleurs puissent poursuivre leur travail à distance.

Une demande à laquelle Netflix a rapidement répondu via un communiqué ; « à la suite des discussions entre Thierry Breton et (le directeur général) Reed Hastings, et vu les défis extraordinaires posés par le coronavirus, Netflix a décidé de réduire le débit de tous nos streams en Europe pour 30 jours. Nous estimons que cela devrait réduire le trafic de Netflix sur les réseaux européens d’environ 25 %, tout en assurant une bonne qualité de service à nos membres ».

Dans les faits, Netflix va continuer de proposer des contenus 4K, HD, Full HD et Ultra HD, tout en réduisant le flux vidéo et audio de manière à soulager les réseaux. La plateforme va compresser davantage ses contenus tout en préservant la qualité visuelle et auditive. « Cela nous permettra de continuer à garantir un service de qualité pour nos membres, en phase avec la prestation pour laquelle ils ont payé (4K, HD, SD etc.) – mais avec le débit le plus bas possible » précise Netflix.

En Belgique, les fournisseurs réseau ne semblent pas s’inquiéter de l’augmentation de l’utilisation du réseau. En France, il avait déjà été question de brider les flux non essentiels, notamment Netflix, pour assurer un réseau de qualité pour le télétravail.