Depuis le 1er mars 2020, les nouveaux utilisateurs Android peuvent choisir DuckDuckGo, Info.com ou Qwant comme navigateur par défaut.

Google s’ouvre désormais Android à la concurrence en Europe. Une ouverture liée aux pressions de l’Union européenne qui avait condamné le géant américain à une amende particulièrement salée concernant ses abus de position dominante sur Android. Désormais, les nouveaux propriétaires de smartphones Android pourront choisir leurs navigateur et moteur de recherche par défaut.

Jusqu’à présent, la firme de Mountain View imposait son Google Search comme moteur de recherche, ainsi que son navigateur Google Chrome. Désormais, le géant de la tech proposera trois alternatives ; DuckDuckGo, Info.com et Qwant, et ce, jusqu’au 30 juin 2020. Après quoi, Google pourra proposer de nouvelles alternatives.

Dans les faits, lorsqu’un nouveau propriétaire de smartphone Android allumera son téléphone, il verra s’afficher une fenêtre qui lui proposera de choisir son moteur de recherche par défaut parmi 4 possibilités.

À noter que la liste des moteurs de recherche pourra être différente en fonction du pays européen. DuckDuckGo, Info.com et Qwant sont les alternatives pour la France et la Belgique. Chrome sera évidemment toujours présent dans les propositions.

Le choix des alternatives n’est pas un hasard, ou presque. Pour venir concurrencer Chrome, les moteurs de recherche ont dû passer à la caisse. En effet, Google a mis en place un système d’enchères pour élaborer la liste des premières alternatives à son moteur de recherche. Une liste qui sera revue à la fin du printemps. Ce système d’enchères semble être une manière pour le géant de la tech de faire payer à ses concurrents l’amende imposée par l’Union européenne.