Le siège européen de Mastercard situé à Waterloo accueillera dès le printemps son premier centre de cyberrésilience provisoire.

La nouvelle installation, qui sera inaugurée officiellement en 2021, contribuera à l’amélioration de la prévention et l’atténuation de la cybercriminalité internationale. Elle réunira experts en sécurité physique et en cybersécurité, a indiqué lundi l’entreprise par communiqué ne dévoilant toutefois pas le nombre de personnes affectées ni le coût de l’investissement.

Ce centre européen de cyberrésilience est « le premier du genre dans lequel Mastercard investit hors d’Amérique du Nord ». Il fera office de centre unique de cybersécurité pour la région et réunira un large éventail de talents issus de la communauté mondiale de la société.

Le centre « réduira considérablement les lignes de communication entre les équipes internes de Mastercard et, à l’extérieur, avec les clients, les partenaires et les parties prenantes de l’opérateur. Cette démarche permettra d’améliorer le temps de réaction et l’efficacité lors d’événements mondiaux, de catastrophes naturelles, d’incidents de service et de sécurité, tout en garantissant le respect des lois sur la protection de la vie privée au niveau mondial », souligne Mastercard qui est présent dans plus de 210 pays et territoires.

L’entreprise précise encore que la nouvelle installation lui permettra de « travailler en étroite collaboration avec les forces de l’ordre et les clients de la région pour accélérer le partage des renseignements et opposer une réponse commune à la cybercriminalité ».

Belga