La nouvelle série-événement de Netflix est basée sur un comic-book qui est parvenu à se forger une solide fan-base…

Un comic-book “inadaptable”

La série de Netflix est la troisième tentative d’adaptation du comic-book. La première tentative remonte à 2010, période où la FOX commande un pilote pour une série télévisée basée sur le comic-book. A l’époque, plusieurs grands noms s’intéressent au projet, le nom de Steven Spielberg est même associé à l’adaptation durant quelques temps. La FOX n’est toutefois pas très satisfaite du résultat. Elle décide de passer son tour.

Face à la débacle, les producteurs jouent le tout pour le tout. Le pilote est diffusé au comic-con de San Diego. Le résultat est mitigé. Aucun repreneur ne se présentera…

Quelques années plus tard, Universal Studios tente à son tour d’adapter l’univers de Locke & Key dans un film à gros budget. Le projet boit la tasse très rapidement.

En 2017, une nouvelle adaptation est mise sur les rails. Elle se destine initialement à la plate-forme de streaming Hulu, qui choisit, en dernière minute, de ne pas retenir le projet. Son rival, Netflix, se saisit de cette opportunité pour récupérer un nouveau “programme original” pour son catalogue.

La série a redonné vie au comic-book

Démarrée en 2008, la saga Locke & Key aura survécu près d’une décennie, jusque 2017, année de la parution du dernier tome de la série. Alors que l’on pensait la boucle bouclée, l’annonce de l’adaptation du comic-book en série sur Netflix a redonné l’envie à ses créateurs de se relancer dans l’univers de Locke & Key. Deux nouvelles séries ont été créées pour étendre l’univers du comic-book.

Ecrit par le fils de Stephen King

Le créateur de l’univers de Locke & Key n’est autre que le fils de Stephen King. Etre le successeur du maître de l’horreur n’est toutefois pas une tâche facile pour le jeune homme, qui débutera sa carrière sous un pseudonyme. L’auteur de Locke & Key veut se prouver qu’il est capable de réussir sans être associé au nom de son père.

L’énorme succès de Locke & Key lui entrouvre les portes d’une formidable carrière. Joe Hill – de son vrai nom Joeseph Hillstrom King – signe plusieurs oeuvres qui lui permettent comme son père de percer à Hollywood. Son roman “Horns”, est adapté au cinéma par le réalisateur Alexandre Aja. En 2019, il collabore avec son père pour la création d’In The Tall Grass, également porté en film par Netflix.

S’il a publié plusieurs romans, Joe Hill se passionne davantage pour le monde des comics. Il est l’auteur de plus d’une dizaine de séries et entend continuer dans cette direction pour les prochaines années.

28 clés

Dans le comic-book, il existe précisément 28 clés, qui permettent aux habitants du manoir d’utiliser différents pouvoirs. La première à avoir été créée est l’Omega Key, qui permet d’ouvrir la porte démoniaque. L’Anywhere Key permet de se rendre n’importe où sur Terre, pour peu que son porteur visualise la porte qu’il souhaite franchir. La Head Key permet elle d’entrer dans l’esprit d’une personne pour y découvrir son passé, mais aussi en modifier la personnalité. Si la plupart des clés apparaissent dans les séries, toutes n’ont pas eu droit aux honneurs d’apparaître dans la première saison de Locke & Key, à l’image de l’Animal Key, qui permet à celui qui l’utilise de se transformer en animal ou de la Bitey Key, qui transforme une porte en une gigantesque bouche qui avale quiconque tente de la franchir.

Il existe un jeu de cartes Locke & Key

L’univers de Locke & Key s’est déjà décliné à toutes les sauces. En 2012, Cryptozoic Entertainment portera la série en jeu de cartes. 5 ans plus tard, Locke & Key sera également décliné en audiobook à travers une série de 13h utilisant pas moins de 50 voix différentes. L’oeuvre recevra de nombreuses récompenses, et sera notamment nominée dans la catégorie du “meilleur ouvrage” par l’Association américain des audiobooks.