Le prix du plein d’électricité auprès des bornes de recharge Ionity, principal fournisseur en Europe, coûtera bientôt beaucoup plus cher.

Le marché des voitures électriques est en pleine expansion, et ce, malgré leurs nombreuses contraintes. Au-delà de l’aspect écologique, le principal argument des constructeurs de voitures était le prix du plein d’électricité. La plupart du temps, la recharge revient à moins d’une dizaine d’euros. Un argument de taille lorsqu’on se lance dans un long périple, mais il se pourrait bien que cet argument ne fonctionne plus aussi bien, prochainement.

Le principal fournisseur de bornes de recharge rapide en Europe a annoncé la mise en place d’une nouvelle grille de tarification. Ionity ne facturera plus un plein au prix fixe de 8 euros. À partir du 31 janvier, le passage à une borne Ionity sera facturé 0,79 euro le kilowattheure. Un nouveau plan tarifaire qui devrait drastiquement faire grimper la note.

Dans les faits, un trajet de 5 heures effectué par une voiture électrique qui consomme 20kWh/100km reviendrait à 79 euros, soit dix fois plus qu’à l’heure actuelle. Le même trajet parcouru par une voiture traditionnelle reviendrait à environ 45 €, sur base d’un carburant facturé à 1,50€/litre en moyenne.

Des plans tarifaires différents

Un changement de stratégie qui aura très certainement beaucoup de mal à passer auprès des propriétaires de voitures électriques. Pour éviter de se mettre à dos ses utilisateurs, Ionity pourrait mettre en place une grille tarifaire multiple. Ainsi, les utilisateurs réguliers pourraient bénéficier d’offres forfaitaires. Il serait également question que les modèles de voitures dont les constructeurs sont partenaires avec le réseau Ionity (BMW, Volkswangen) profitent de tarifs préférentiels.

Une balle dans le pied ou une vraie stratégie ?

Le vice-président d’Ionity, Marcus Groll, a justifié cette augmentation particulièrement importante par la qualité de « service unique » et la « puissance inédite » des bornes de recharge du réseau Ionity. Il est vrai que les installations du fournisseur proposent une recharge de type rapide. Les bornes Ionity livrent jusqu’à 350 kW par véhicule et jusqu’à 200 kW six voitures en même temps, ce qui réduit le temps de recharge.

À l’heure actuelle, Ionity compte un peu plus de 200 bornes installées aux quatre coins de l’Europe, dont une quarantaine en France et 4 en Belgique. L’entreprise ambitionne de doubler ce chiffre cette année. Un projet qui pourrait expliquer en partie ce changement de stratégie.

D’un autre côté, l’augmentation du nombre de voitures électriques pourrait également avoir influencé la décision d’Ionity. En appliquant des tarifs importants au kilowattheure tout en proposant des prix préférentiels à certaines marques de voitures, Ionity se protège d’une certaine manière d’une saturation des stations de recharge au profit des constructeurs partenaires. Reste à voir si l’entreprise ne se mettra pas à dos une majorité d’utilisateurs.