Woven City couvrira une superficie de 70 hectares.

Toyota a l’intention de créer une ville prototype (baptisée “Woven City”, ou “ville tissée” en français) de 70 hectares au pied du Mont Fuji, alimentée par des piles à hydrogène, pour tester la conduite autonome et d’autres technologies à moyenne échelle.

“Construire une ville à partir de rien, même petite, représente une occasion unique de développer des technologies, comme un système numérique de gestion des infrastructures”, a déclaré le président du groupe, Akio Toyoda.

Environ 2.000 personnes vivront dans cette commune, y compris des employés de Toyota et des chercheurs invités.

Le cabinet d’architecte danois Bjarke Ingels va collaborer à ce projet, notamment pour construire des habitations dans des matériaux durables. Elles seront garnies d’appareils connectés et de robots, et incluront aussi des capteurs pour vérifier la bonne santé des occupants.

En termes de mobilité, les habitants auront le choix entre différents types de véhicules autonomes mais aussi des trottinettes et des vélos.