Le 20 décembre prochain, la tant attendue adaptation des romans The Witcher en série débarquera sur Netflix. À cette occasion, nous avons eu la chance de discuter avec l’un des acteurs de la série, Lars Mikkelsen.

The Witcher, c’est avant tout une saga littéraire très populaire qui a déjà eu droit à une adaptation vidéoludique. Comment avez-vous fait pour vous préparer pour votre rôle de Stregobor ? 

Lars Mikkelsen – J’avais déjà lu les livres avant d’être retenu pour le rôle. Je suis un grand lecteur et j’ai beaucoup aimé les romans d’Andrzej Sapkowski et leur univers. Ils font appel à l’imagination et cela me plaisait beaucoup. Lorsque j’ai eu la confirmation que j’avais le rôle, j’ai fait des recherches sur l’univers du Sorceleur et sur mon personnage pour me préparer au tournage.

Pouvez-vous nous en dire plus sur le personnage que vous interprétez ?

Lars Mikkelsen – J’incarne le mage Stregobor. C’est un personnage très particulier, bien qu’il n’ait pas une place incroyable dans la série. Stregobor est un mage nourri par ses ambitions. Il est persévérant et fait en sorte d’atteindre ses sombres objectifs, coûte que coûte. J’ai beaucoup apprécié l’interpréter.

D’après Netflix, la série devrait se montrer particulièrement fidèle aux romans, plus que les jeux vidéo. Vous qui avez lu les livres et qui avez joué dans la série, est-ce que le pari de Netflix est réussi ? 

Lars Mikkelsen – D’après moi, oui. La productrice Lauren Hissrich a parfaitement réussi à reproduire l’univers des romans Le Sorceleur. Les personnages sont aussi profonds que dans les livres. L’ambiance et l’univers dans sa globalité sont respectés et c’est une bonne chose tant les romans sont géniaux.

Selon certains, Netflix chercherait à reproduire le phénomène Game of Thrones avec sa série The Witcher. Une comparaison légitime selon vous ?

Lars Mikkelsen –  Il est vrai que les deux séries partagent certaines similitudes, notamment au niveau de la violence, de la présence de nudité, mais aussi du fait qu’elles soient toutes les deux tirées de romans, mais elles sont aussi très différentes. The Witcher n’est pas une série qui aborde les jeux de pouvoir ni les relations familiales. Ici, ce sont surtout les situations dans lesquelles les personnages se trouvent qui sont importantes. Les personnages sont profonds et l’intrigue s’y attache particulièrement. Quant au succès que pourrait rencontrer la série, seul le temps nous le dira, mais je suis confiant.

En tant qu’acteur, vous avez travaillé à la fois pour le cinéma et pour la télé, dans des séries dont la très populaire House of Cards. Les tournages pour le cinéma ou pour la télé sont-ils différents ? Et votre expérience au sein d’une production Netflix, qu’en est-il ?

Lars Mikkelsen – C’est très différent. Lorsqu’on tourne un film, on connait son ou ses partenaires, on a le temps de créer des liens ce qui n’est pas forcément le cas dans une série. Tout dépend de l’ampleur de votre rôle fans la série et du nombre d’acteurs avec lesquels vous travailler. Mais sur le tournage de The Witcher, l’ambiance était sympa tout en étant professionnelle. Cela se voyait que tout le monde était là pour travailler – dans une bonne ambiance – et cela était plaisant et motivant. Et puis, pour un film, on connait l’entièreté du scénario ce qui n’est pas toujours le cas pour une série. Enfin, la grosse différence aussi, c’est la peur des fuites d’un épisode ou d’un scénario ce qui est assez rare pour un film.