Des publications proposent de tester en avant-première le service de streaming de la firme aux grandes-oreilles. Il s’agit évidemment d’une arnaque.

Ce genre de campagne, il en existe des tas sur le réseau social de Mark Zuckerberg. Récemment encore, il était question d’un service de streaming qui payait ses abonnés pour regarder des films et séries toute la journée. Cette fois, avec l’arrivée de Disney sur le marché des services de streaming, Disney + a également droit à une usurpation d’identité dans le cadre d’une arnaque.

Les personnes malveillantes à l’origine de cette arnaque comptent sur la popularité de Disney pour faire des victimes. D’autant plus que le nouveau service de streaming jouit d’une importante visibilité depuis son lancement le 12 novembre dernier, et ce, malgré quelques couacs à son lancement.

Or, étant donné que Disney + n’est disponible qu’aux États-Unis, au Canada et aux Pays-Bas, certains fans de la firme aux grandes oreilles se sentent lésés de ne pas pouvoir profiter dès à présent des films et séries Disney et ça, les hackers le savent et jouent énormément là-dessus.

L’arnaque mise en place sur Facebook est relativement simple, mais efficace. Les hackers font croire que le service de streaming est à la recherche de testeurs en Europe. Tout est mis en œuvre pour faire croire à une vraie opportunité, la publication est faite au nom de Disney Plus – et non Disney + -, on retrouve une photo montrant le catalogue de la plateforme. De plus, les hackers jouent sur l’urgence de sa situation indiquant qu’il ne reste plus beaucoup de places afin de pousser les internautes à s’inscrire en étant moins vigilants.

Une fois sur le site renseigné, les internautes sont invités à rentrer leurs coordonnées bancaires, malgré le fait qu’il s’agisse d’une offre pour testeurs. Il est précisé qu’ils pourront se désabonner une fois que le service sera officiellement lancé dans leurs pays. Évidemment, ce n’est qu’une ruse pour récupérer les données bancaires des victimes et vider leurs comptes.

Si Facebook semble avoir fait le ménage et supprimé ces publications frauduleuses, il n’est pas impossible qu’elles réapparaissent. Ce genre de publications – sponsorisées – est récurrent sur le réseau social et se multiplie rapidement, prenant diverses formes. La vigilance est de rigueur. Quand c’est trop beau, c’est qu’il y a un hic.