Son système d’exploitation “maison”, Tizen, pourra désormais se retrouver sur des téléviseurs d’autres marques.

A l’occasion de sa Developer Conference, Samsung a confirmé son intention d’ouvrir les portes de son écosystème Tizen à la concurrence. Le géant coréen permettra à ses rivaux de choisir Tizen comme plate-forme principale pour leurs nouveaux modèles de téléviseurs. Une annonce surprenante de la part du groupe coréen, qui avait toujours privilégié un système fermé jusqu’ici, à l’image de son principal concurrent, Apple.

Google avait déjà tenté de rallier les différents acteurs du marché sous une seule bannière avec son système d’exploitation Android TV, basé sur le noyau d’Android. Paradoxalement, les principaux acteurs avaient préféré s’en écarter. LG avait ainsi opté pour une intégration complète de WebOS tandis que Samsung avait annoncé le développement d’un système “maison”, baptisé Tizen.

Pour ces constructeurs, le développement d’un OS maison représente un énorme défi et surtout un très gros coût. Samsung espère toutefois largement le rentabiliser en misant sur la publicité. Le géant coréen propose ainsi un service qui donne accès à plus de 60 chaines télévisées gratuites aux Etats-Unis, entièrement supportées par un modèle publicitaire.

L’ouverture de l’écosystème Tizen à la concurrence représente à ce titre un très grand pas en avant pour le groupe coréen, leader sur ce marché avec plus de 100 millions de Smart TV “Tizen” en activité dans le monde. Comme Google, qui a basé presque l’intégralité de son modèle sur la publicité, Samsung cherche aujourd’hui à diversifier ses activités. On notera au passage que la marque coréenne va beaucoup plus loin en ouvrant pour la première fois sa plate-forme au logiciel de l’un des concurrents. Dès le 1er novembre, Apple TV+ sera disponible sur les téléviseurs du groupe coréen. Les abonnés au service pourront visionner films et séries sans devoir passer par une Apple TV.

Outre ses téléviseurs, Samsung a également choisi d’intégrer Tizen à ses montres connectées – un secteur dans lequel la concurrence fait rage également avec le développement de plusieurs OS pour concurrencer la plate-forme WearOS de Google.

Reste à présent à voir si Samsung parviendra à convaincre d’autres constructeurs à quitter Android TV pour développer une alternative sur laquelle le géant coréen gardera une emprise complète.