Après avoir brillamment remis au goût du jour son jeu de rallye, Codemasters nous livre une refonte de son jeu de course arcade GRID (ex-TOCA), avec un épisode riche en contenus. 

Sorti en 2008 sur consoles et PC, le premier GRID était parvenu à séduire les amateurs de jeux de course avec ses graphismes époustouflants et son gameplay nerveux. Le titre connaîtra deux suites les années suivantes, lesquelles connaîtront un succès plus mitigé. Bien décidé à ne pas laisser sa franchise tomber dans l’oubli, Codemasters s’est attelé ces dernières années à remettre au goût du jour sa série. Le résultat : un jeu de course arcade nerveux et terriblement stylé.

Les véhicules sont modélisés avec une grande fidélité.

Au vu du résultat avec Dirt, GRID avait toutes les chances de réussir son retour sous le feu des projecteurs. Codemasters s’est brillamment spécialisé dans les jeux de courses et simulations automobiles. GRID se démarque toutefois des autres titres du catalogue de l’éditeur de par sa direction, beaucoup plus grand public qu’un Dirt.

Si vous aviez joué aux précédents volets, vous vous en étiez certainement rendu compte : si GRID a l’apparence d’une simulation, il est en réalité un jeu très accessible avec sa conduite très accessible et son option de rembobinage qui permet de rejouer une séquence de jeu pour éviter un carambolage ou un mauvais tournant. Ces deux éléments répondent toujours à l’appel dans ce reboot, fidèle à l’original et toujours aussi fun et décomplexé.

Contrairement aux apparences, GRID n’est pas une simu, mais un jeu d’arcade nerveux et décomplexé.

Les fans peuvent donc se rassurer, GRID est bien le jeu qu’ils attendaient. L’aventure commence ainsi avec 3 courses qui permettront de prendre le pouls. On se surprend à foncer à toute allure dans ses opposants, à se faire éjecter du parcours par un rival et à éviter à la dernière seconde un crash qui aurait pu être fatal à la course, puis, à actionner in-extremis la fonction de rembobinage pour éviter un tête à queue qui nous aurait obligé de recommencer la course… C’est un fait, GRID est un jeu fun. Sa conduite est nerveuse, les sensations de vitesse sont excellentes, l’I.A. compétitive et le titre parvient à nous proposer une expérience de jeu très riche avec de multiples disciplines représentées, des Muscle Cars à la catégorie Touring en passant par des compétitions plus originales, comme des courses de stock-car. On passe de l’une à l’autre en un battement de cil. L’intégralité du mode carrière repose sur un gigantesque tableau qui rassemble toutes les compétitions. Paradoxalement, on se rendra compte que le mode carrière de GRID n’est finalement pas si long que ça, certaines compétitions étant constituées d’une seule course… Il faudra toutefois beaucoup jouer avant de s’embêter dans GRID. Car le jeu parvient à mixer brillamment les genres et les défis. Cette diversité est sa plus grand force. Et elle se retrouve jusque dans ses circuits. Au-delà des circuits traditionnels, on retrouvera en effet des courses plus originales, dans le centre-ville de San Francisco, de La Havane et de Barcelone notamment.

S’il est accessible à tous, le jeu de Codemasters n’en reste pas moins réaliste. Il ne faut pas s’attendre ici à un clone de Ridge Racer. GRID se rapprocherait davantage d’un Forza que d’un jeu de course arcade pur et dur. Plus permissif que Forza, GRID n’en reste pas moins exigeant avec ses transferts de masse, sa physique réaliste et ses secondes additionnelles punitives qui vous seront adjugées lorsque vous coupez une ligne blanche.

Les catégories représentées sont nombreuses.

Côté gameplay, on frôle presque le sans faute. Tout au plus lui reprochera-t-on quelques petites imprécisions et bugs, symptomatiques d’un jeu fini un peu trop vite…

Du côté du contenu, GRID est plutôt généreux en véhicules, tracés et compétitions, mais on lui reprochera toutefois de faire preuve d’une certaine nonchalance au niveau de la présentation, avec des menus trop sobres, un mode carrière dépouillé de toute forme de narration, une bande sono reléguée complètement au second plan et un manque global d’enjeux.

On aurait ainsi aimé découvrir des modes de jeu alternatifs, des défis, modes chrono ou autres, qui auraient pu ajouter un peu plus de richesse au jeu de Codemasters. Les acheteurs de l’édition Ultimate l’auront remarqué, il y aura des Season Pass, et le contenu du jeu devrait en l’occurrence évoluer. Reste que de façon générale, le titre reste beaucoup trop sage dans sa présentation, tant en solo qu’en multijoueur.

Il faudra se montrer prudent sous la pluie…

Pour autant, difficile de critiquer un titre qui remplit parfaitement son contrat. D’autant plus que graphiquement, le jeu est vraiment très joli avec ses bolides parfaitement modélisés, ses couchers de soleil à fondre en larmes, ses conditions météorologiques plus vraies que nature et ses excellentes sensations de vitesse. Codemasters nous livre un titre très abouti techniquement, sans pourtant nous livrer une démo technique.

S’il remplit son contrat, le fils-spirituel de TOCA manque encore un peu d’ambition au niveau du contenu et de la présentation. En l’absence de concurrence ces derniers mois, le titre de Codemasters a le champ libre pour s’installer et se forger une solide fan-base.

Conclusion

Terriblement efficace, en solo comme en multijoueur, GRID est l’archétype du jeu de course décomplexé qui parviendra à séduire tant les passionnés de sport automobile que les néophytes avec sa conduite arcade très accessible et son I.A. très agressive. Fun, le jeu procure de solides sensations et bénéficie d’une très bonne réalisation technique. On reprochera toutefois au titre de Codemasters de ne jamais trop s’écarter des sentiers battus, avec un mode carrière sans aucune surprise, pas de mode de jeu alternatif et des fonctionnalités qui sont toutes héritées des précédents opus de la série. S’il ne surprend pas, GRID parvient toutefois à convaincre de par la solidité de son gameplay et l’efficacité de sa recette. Il faut l’avouer, l’absence de concurrence ces derniers mois laissait une belle marge de manœuvre à l’éditeur… 

GRID

7.1

Gameplay

7.5/10

Contenu

7.0/10

Graphismes

8.0/10

Bande son

6.0/10

Finition

7.0/10

Les + :

  • Une réalisation graphique solide
  • De bonnes sensations de vitesse
  • Un jeu de course arcade fun et accessible
  • Les temps de chargement, très rapides
  • Une I.A. compétitive

Les - :

  • Un mode carrière trop convenu
  • Une bande sonore au second plan
  • Quelques ralentissements et bugs
  • Pas de modes de jeu alternatifs