Certains jeux PS4 pourraient ne pas tourner sur la future PS5 de Sony. 

Si Sony avait déclaré très tôt que sa PlayStation 5 permettrait de faire tourner les jeux PS4, des propos tenus par un porte-parole de l’entreprise dans le dernier numéro du magazine Famitsu remettent en question une rétrocompatibilité intégrale.

“Nous faisons de notre mieux pour que notre équipe de développement puisse assurer une rétrocompatibilité à 100 %” assure un porte-parole de Sony. “Nous sommes en train de vérifier. Merci d’attendre pour plus de détails à ce sujet.”

Depuis toujours, la rétrocompatibilité est un point de friction chez Sony. La dernière console du constructeur, la PS4, n’était pas capable de faire tourner des jeux PS3 sans passer par le cloud, et donc une souscription à un abonnement PlayStation Now.

La PS3 non plus, n’était pas compatible avec les jeux PlayStation de première et seconde génération – à l’exception des tous premiers modèles sortis d’usine.

Le rival de Sony, Microsoft, en avait profité pour en faire un véritable argument de vente pour sa console, la Xbox One, capable de faire tourner une grosse partie du catalogue de sa Xbox 360 et de la toute première Xbox. La prochaine console de Microsoft devrait également garantir une compatibilité étendue sur quatre générations ainsi qu’une compatibilité avec tous les accessoires Xbox officiels.

De plus en plus, la rétrocompatibilité s’instaure comme un véritable argument de vente auprès des consommateurs, et plus particulièrement encore à l’heure où le numérique est en train de remporter sa plus grande bataille. Car aujourd’hui, près de la moitié des jeux se vendent en numérique. La rétrocompatibilité est donc devenue un argument de vente incontournable pour les constructeurs vis-à-vis des consommateurs. Tenir les promesses n’est toutefois pas toujours une mince affaire lorsqu’il est question de changement d’architecture…