Le nouveau jeu de Destructive Creations propose de se plonger dans le Moyen-Age et de prendre entre ses mains la destinée de l’un des quatre peuples mis à disposition du joueur. 

Fruit de l’imagination d’un petit studio de développement polonais, Ancestor’s Legacy est un jeu de stratégie en temps réel qui se démarque des autres jeux du genre par son concept atypique. Le titre se débarrasse en effet de l’aspect gestion pour se concentrer uniquement sur le micro-management de troupes. Dans Ancestor’s Legacy, vous contrôlerez de petites escouades de différents types (archers, fantassins, cavaliers et armes de siège), qu’il faudra apprendre à diriger sur le champ de bataille pour écraser ses ennemis.

Nous n’avons donc pas ici affaire à un autre clone d’Age of Empires ni à un jeu de gestion complexe. A mi-chemin entre un Halo Wars et un Three Kingdoms, Ancestor’s Legacy tente un pari audacieux : celui de proposer une expérience de jeu à la fois immersive et tactique.

Au niveau de l’immersion, le studio remplit son contrat. Dès la séquence d’ouverture du jeu – un long plan séquence qui plonge le joueur au cœur d’un débarquement de vikings en Angleterre -, le joueur est immergé au cœur de l’action. Ancestor’s Legacy surprend d’ailleurs au niveau de sa réalisation, avec sa mise en scène stylisée qui s’inspire des blockbusters hollywoodiens, sa direction artistique inspirée et ses décors superbes. Nous n’avons jamais eu l’impression de jouer à un jeu à petit budget, bien au contraire même!

Pour ce qui est de la tactique en revanche, Ancestor’s Legacy peine à convaincre. D’une part, parce que son interface n’est pas forcément évidente à cerner. Il faudra plusieurs heures de jeu pour commencer à vraiment maîtriser les commandes du jeu. Ensuite, parce que contrôler les unités sur le terrain n’est pas aussi évident qu’on aurait pu l’imaginer, en particulier au pad. A choisir, préférez la version PC, le combo clavier/souris faisant toujours autant des miracles. Même au clavier toutefois, vous éprouverez des difficultés à placer correctement vos troupes et surtout à activer les bonnes compétences de vos unités. Car c’est un fait, sur le terrain, l’action a tendance à devenir très brouillonne. Ainsi, il ne sera pas rare que l’on actionne par erreur une compétence dans le feu de l’action, sans même s’en rendre compte, parce que deux bataillons se sont juxtaposés. Malgré le très petit nombre d’unités à contrôler sur le champ de bataille, l’action n’est souvent pas très lisible à l’écran.

A ce vilain défaut viendra très vite s’en ajouter un second : la tactique reste au second plan et le réalisme n’est pas toujours au programme. Très tôt, on aura ainsi fait de remarquer que “foncer dans le tas” reste une option tout à fait envisageable dans la campagne solo. Ancestor’s Legacy n’a très clairement pas l’aura d’un Total War. Le jeu de Destructive Creations reste très simple dans sa construction. En réalité, vous aurez d’ailleurs les meilleurs résultats avec le combo archers / fantassins, qui fait des miracles. Les cavaliers n’ont étrangement que très peu d’utilité ici, les armes de siège sont difficiles à manipuler et de façon générale, les stratégies les plus complexes sont souvent trop difficiles à mettre en place en raison des contrôles compliqués du jeu.

Les puristes auront du mal à avaler la pilule. D’autant plus que les bonnes idées florissaient. Des flèches, qui peuvent toucher aussi bien les ennemis que vos alliés, aux massacres des civils qui se fera automatiquement par les troupes de barbares sanguinaires, en passant par la spécialisation des troupes, qui peuvent se spécialiser dans un domaine au choix (dégât, défense, vitesse, précision). Autre concept sympathique : il est possible d’ordonner à ses troupes différentes postures selon que l’on soit en ordre d’attaque ou de défense, d’activer des compétences spéciales – comme le mode berserk – et même de changer d’armure, en optant par exemple pour une armure plus lourde, et plus résistante face aux dégâts en lieu et place d’une armure légère, plus efficace pour se mouvoir plus rapidement sur le champ de bataille.

En soi, Ancestor’s Legacy n’est pas forcément un mauvais jeu, mais son ergonomie ratée et son manque de rigueur le destinent plutôt à un public de néophytes, pas trop regardants sur le fond.

Cracher sur le jeu sans lui reconnaître de qualités serait toutefois une grossière erreur tant le titre édité par 1C Company se démarque des autres productions ne serait-ce que par sa direction artistique, sa caméra qui nous immerger au cœur d’affrontements sanglants, ses quelques bonnes idées et surtout son contexte totalement atypique.

Car ici, pas de Romains ni de Grecs. Le joueur prendra la destinée de 4 peuples entre ses mains. Il pourra ainsi choisir entre les Vikings, les Saxons, les Germains et les Slaves. Chaque peuple dispose de ses atouts et ses défauts. L’équilibrage des troupes reste toutefois moyen. Reste que, dans la pratique, diriger des peuplades barbares et massacrer tout sur son terrain reste très fun.

Paradoxalement, si les premières minutes de jeu font grimper le thermostat, le joueur retombera très vite de ses lauriers dans la campagne solo, certes joliment mise en scène, mais atrocement bancale. Les objectifs se suivent et se ressemblent et on finit par très vite s’ennuyer face à une campagne qui manque d’imagination. En multijoueur, le jeu se révèle un peu plus intéressant, en particulier à 6 joueurs. Mais encore faudra-t-il trouver d’autres personnes avec qui jouer…

Dans ces escarmouches, l’objectif sera simple : capturer le plus rapidement possible des villages pour obtenir des ressources supplémentaires, recruter des troupes, puis partir à l’assaut des forces ennemies par raids successifs. Nerveux, le jeu d’1C Company se révèle beaucoup plus riche stratégiquement parlant à plusieurs joueurs. On notera au passage que l’assaut des villages représente en soi parfois un véritable défi puisque ceux-ci se défendent également des assaillants. Il faudra donc à la fois gérer conquêtes, affrontements et protection des villages conquis pour remporter la partie. Un concept intéressant. Malheureusement, les cartes restent peu nombreuses, relativement petites, l’IA est désastreuse et aucun mode alternatif n’est au programme… Autrement dit, vous aurez relativement rapidement fait le tour du jeu si vous n’accrochez pas au solo. Alors certes, le tarif de 34,99€ permet de pardonner certains défauts du jeu, mais pas tous.

Conclusion

Sorti de nulle part, Ancestor’s Legacy s’impose comme un jeu de stratégie en temps réel très séduisant de par son contexte atypique, qui nous propose de réexplorer le Moyen-Age à travers quatre factions. Visuellement, le jeu est superbe et son petit prix (34,99€) donnera sans doute furieusement envie aux amateurs du genre de s’y essayer. Attention toutefois, car il ne s’agit pas d’un successeur à Age of Empires. Le jeu édité par 1C Company base son gameplay sur la micro-gestion et le déploiement d’escouades sur le champ de bataille. Si sur le papier, Ancestor’s Legacy avait tout pour séduire, son contenu trop limité, son interface mal pensée et ses tactiques trop brouillonnes en font malheureusement un titre moyen, qui a néanmoins le mérite d’essayer quelque chose de différent. 

Ancestor's Legacy

5.9

Gameplay

4.0/10

Contenu

5.0/10

Graphismes

8.0/10

Bande son

7.0/10

Finition

5.5/10

Les + :

  • Une réalisation soignée, couplée à une jolie direction artistique
  • Une bande son efficace
  • Une mise en scène accrocheuse
  • Un contexte historique savoureux
  • Un prix doux (34,99€)

Les - :

  • Une campagne solo pas très excitante
  • L'interface, mal pensée
  • Un gameplay pas assez développé
  • Pas très agréable à jouer au pad
  • Un contenu trop limité