Le géant du streaming a vu sa valeur s’effondrer de plus de 17 milliards de dollars en bourse, suite à l’annonce de ses derniers résultats trimestriels. 

Jeudi, Netflix a présenté ses derniers trimestriels et annoncé qu’il avait perdu pour la première fois des abonnés sur le sol américain. Avec plus de 151 millions d’abonnés, la plate-forme de streaming continue de mener la danse sur un marché en plein essor, loin devant Prime Video et Hulu.

Le chiffre d’affaires de l’entreprise est toutefois inférieur aux attentes du groupe et les performances ne satisferaient pas vraiment les investisseurs.

L’entreprise va également perdre plusieurs contenus majeurs cette année. Dès cette fin d’année, elle ne proposera plus aucun film Marvel sur sa plate-forme – lesquels seront exclusivement réservés à la plate-forme Disney +. Des séries cultes comme The Office et Friends quitteront également la plate-forme pour alimenter les plates-formes rivales. Mais c’est surtout l’arrivée de nouveaux acteurs sur ce marché qui risque de fortement affecter les performances de Netflix au cours des prochains mois, avec l’introduction d’une offre de streaming chez Apple, l’arrivée de Disney + et de la plate-forme de streaming de Warner Bros.

En une seule journée, Netflix a ainsi perdu plus de 17 milliards de dollars de valeur en bourse. Un montant astronomique qui correspond à la valeur d’une multinationale. L’entreprise vaudrait toutefois encore plus de 142 milliards de dollars, selon le cours actuel.

Pour de nombreux analystes, 2019 représente une année-charnière pour l’activité de Netflix, qui sera lourdement mis sous pression avec l’arrivée des nouvelles plates-formes rivales.