Le géant de l’e-commerce souhaiterait avoir accès et suivre l’activité de ses utilisateurs sur le Web. Pour faire passer la pilule, Amazon propose une rémunération en contrepartie.

Aujourd’hui, avec toutes les technologies et algorithmes disponibles, vendre ne se résume plus à afficher une liste de produits. Il faut pouvoir prédire le comportement de ses visiteurs et les pousser à la consommation grâce à un affichage pensé dans ce but. Une démarche qui exige de collecter des données réelles afin de les étudier et de s’adapter aux comportements d’acheteurs. C’est exactement ce que tente de faire Amazon en proposant à ses utilisateurs de lui donner accès à leur connexion sur des sites Internet contre une rémunération de 10 dollars.

C’est à l’occasion de ses soldes Prime Day qu’Amazon a fait la promotion de son offre à ses clients américains. Pour profiter des 10 dollars, les utilisateurs doivent installer un outil de navigation, Amazon Assistant. Un logiciel qui permet de comparer le prix des produits vendus sur Internet et d’afficher l’offre d’Amazon. Une manière d’attirer les internautes sur la plateforme de Jeff Bezos.

En réalité, Amazon Assistant existe depuis des années et plus de 7 millions d’utilisateurs de Chrome et Firefox l’utilisent déjà. C’est l’offre rémunérée qui est inédite et elle s’adresse uniquement aux nouveaux utilisateurs de l’outil.

Par ailleurs, cette proposition voit le jour quelque temps après l’annonce d’un projet de loi du Sénat américain obligeant  les grands sites Internet d’avertir leurs visiteurs sur les données récoltées lors de leur passage sur leur plateforme et le sort réservé à celles-ci.

Si la rémunération d’Amazon peut être intéressante – bien que cela soit tout de même limité -, céder à l’offre du géant de l’e-commerce est une porte ouverte à ses données personnelles de navigation, y compris les liens hypertextes et pages visitées. Un point à prendre en compte si on s’inquiète un tant soit peu à sa vie privée et sa confidentialité.