La start-up N-Vibe vient de mettre au point un GPS spécialement conçu pour les personnes malvoyantes. Un outil bien utile, mais qui ne peut toutefois pas être utilisé de manière autonome.

En 2015, on comptait déjà 253 millions de personnes avec une déficience visuelle dans le monde, dont 36 millions qui sont aveugles. Et selon la Ligue Braille, ces chiffres devraient tripler d’ici 2050. L’espace est de mieux en mieux aménagé pour leur faciliter la vie, mais il demeure quelques difficultés. Parmi celles-ci, les déplacements. Une activité aussi simple que marcher, pour se rendre à un rendez-vous, pour aller faire ses courses ou même pour simplement se balader, peut s’avérer compliquée dans certaines situations. Pour les aider dans leur quotidien, une start-up a inventé un GPS vibrant leur offrant une plus grande autonomie.

Cette start-up s’appelle N-Vibe et donne son nom au GPS. Si emprunter un itinéraire habituel semble moins difficile pour les personnes malvoyantes, se rendre quelque part qu’elles ne connaissent pas est plus complexe. Et c’est ce qu’a voulu pallier N-Vibe avec son GPS spécial.

Le principe est simple, mais non moins ingénieux. L’assistant de navigation est constitué de deux bracelets, un pour chaque poignet, connectés à un smartphone. Après avoir entré l’adresse dans l’application prévue à cet effet, les bracelets vibrent, à gauche ou à droite, pour indiquer à la personne malvoyante qu’elle doit tourner. C’est simple, on vous le disait. Et un bon point, non négligeable, le GPS fonctionne même lorsque le signal est faible.

Seul bémol, les bracelets ne sont pas munis de capteurs. Impossible, donc, de détecter les obstacles et les feux rouges. Pour cela, les personnes malvoyantes doivent encore se fier à leur ouïe. Le GPS N-Vibe n’a pas vocation à remplacer un chien-guide ou une canne, mais est plutôt un complément pour permettre à ces personnes d’être plus autonomes et de ne plus dépendre d’autres personnes pour se rendre dans de nouveaux endroits.