Cela faisait quelques mois que des rumeurs parlaient d’une Switch Lite. Et Nintendo n’a pas déçu en annonçant effectivement, en début de semaine, la version 100% nomade de sa console phare. On fait le point sur ce qu’a à proposer la petite console portable.

Nintendo semble avoir entendu les reproches des utilisateurs concernant son succès commercial sorti en 2017. En effet, nombre d’entre eux regrettaient que la Nintendo Switch ne soit plus petite pour pouvoir la transporter aisément dans les transports en commun, par exemple. Un souhait que Nintendo exauce enfin, la société de jeux vidéo vient en effet d’annoncer la sortie prochaine de la Switch Lite. Attendue pour le 20 septembre prochain, ce qui doit ravir les plus impatients, cette version moins chère sera privée de quelques fonctionnalités, mais entièrement portable.

Un format mini au design revu

Cela n’aura échappé à personne, la Switch Lite sera plus petite que sa grande soeur de 2017, en perdant en centimètres. Du coup, l’écran ne fait plus que 5,5 pouces, alors que sur la version classique, celui-ci fait 6,2 pouces. Toutefois, la résolution reste la même (1.280×720 pixels) et la console demeure tactile. Un rapetissement qui va de pair avec une réduction du poids. La Switch Lite ne pèse plus que 275 grammes, contre les 398 grammes le Nintendo Switch.

Comme on peut le voir sur les photos, et comme laissait entendre les rumeurs et autres fuites, exit les Joy-Con amovibles. Et la Switch Lite n’étant plus une console de salon, la béquille, qui permettait de poser la console de 2017 sur une table, disparaît. Nintendo intègre, par ailleurs, une vraie croix directionnelle qui s’avère être un véritable plus pour certains jeux. Alors que la Nintendo Switch n’est disponible qu’en gris (avec des Joy-Con de différentes couleurs), la version Lite sera proposée en bleu turquoise, jaune et gris.

Adieu le dock, bonjour la transportabilité

La Nintendo Switch Lite, ce n’est pas seulement un design revu pour être portable. Cette petite console perd quelques fonctionnalités. Il sera impossible de brancher sa Nintendo Switch Lite à un écran de télévision, comme c’était le cas avec sa grande soeur. La console, c’est du portable où l’on veut, quand on veut, mais rien d’autre. Il faut donc dire adieu au dock de la version classique. De ce fait, seuls les jeux compatibles avec des modes portables seront utilisables. Ce qui correspond tout de même à la quasi-intégralité du catalogue de Nintendo, que l’on se rassure. Un petit logo apposé sur le boîtier du jeu indiquera si le jeu est compatible ou non. En revanche, si vous aimiez jouer avec vos amis, grâce aux Joy-Con, c’est fini. Fini également le côté immersif avec la disparition des vibrations HD et de la caméra infrarouge qui permettait de détecter les mouvements.

Crédit : Nintendo

Bon côté, si c’est une version Lite de la console, que Nintendo va lancer en septembre, elle ne sera pas moins puissante que la Nintendo Switch. Et une chose est sûre, elle ne le sera pas plus non plus. Le stockage sera, quant à lui, de 32 Go en interne, avec la possibilité de l’augmenter via une carte microSD. Là où la Switch Lite peut faire mieux, c’est que Nintendo annonce une meilleure autonomie. Il serait dès lors possible de jouer plus ou moins quatre heures consécutives, sur des jeux très gourmands en énergie.

Annoncée pour le 20 septembre 2019, on le rappelle, la Nintendo Switch Lite sera proposée au prix de 199$. On ne sait pas encore quel sera le prix de la console en Europe, mais si une chose est certaine, c’est qu’elle se situera sous les 299€ de la Switch classique.