La Floride, à nouveau victime de hackers, débourse 500.000 $ pour récupérer des données volées

Quelques semaines seulement après une première attaque de hackers, la Floride est de nouveau victime d’un ransomware et donc, contrainte à débourser une somme importante afin de récupérer ses données dérobées.

Les pirates informatiques semblent viser de plus en plus les administrations des grandes villes américaines. Des cibles idéales puisqu’elles ne peuvent pas se permettre de ne pas avoir accès à leurs données et préfèrent donc payer la rançon demandée. Une stratégie que partagent bon nombre de villes de l’état de Floride.

Quelques semaines après une attaque ransomware qui a bloqué l’accès aux données du réseau de Riviera Beach jusqu’au paiement de la rançon de 600.000 dollars, une autre ville de Floride a fait les frais de hackers.

Le réseau de l’administration de Lake City a été contaminé par un virus ransomware. Et malgré les tentatives du personnel informatique de la ville pour enrayer la propagation du virus, celui-ci s’est propagé et bloqué tous les ordinateurs municipaux.

N’ayant plus aucun contrôle ni accès aux données de la ville, les fonctionnaires de Lake City ont voté pour payer la rançon exigée par les hackers, soit 500.000 dollars en Bitcoin. Le maire de la ville a indiqué que la majorité de la rançon serait couverte par une assurance. Les contribuables ne devraient engager que 10.000 dollars.

 

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.