Uber va proposer, dès le mois de juillet, son Uber Copter à ses clients privilégiés. Pour faire le trajet entre Manhattan et l’aéroport JFK, il en coûtera pas moins de 200$.

Se déplacer en voiture est devenu ringard. Le must à New York risque bien de devenir l’hélicoptère. Dès le mois prochain, la société va proposer un service de transport en hélicoptère aux New Yorkais, pour se rendre de l’aéroport JFK à Manhattan. Et vice versa. Il sera possible de réserver cet Uber Copter via l’application.

Selon les informations du New York Times, ce vol de huit minutes coûterait entre 200 et 225$ à chaque passager. Il sera par ailleurs possible de commander son taxi volant jusqu’à cinq jours à l’avance. Une option déjà disponible pour les célèbres taxis noirs de la marque.

Jusqu’à quatre fois plus rapide

Si le vol en lui-même ne dure que huit minutes, il faut tout de même compter près d’une demi-heure au total, pour joindre un point ou l’autre. La raison est simple, il faut arriver jusqu’à l’héliport grâce à une voiture Uber, comprise dans le prix. Mais la firme américaine assure que le trajet durera moins d’une demi-heure. Classiquement, il faudrait au moins une heure pour rejoindre Manhattan ou JFK, voir même le double en pleine heure de pointe. Un temps équivalent à celui que prend le train.

Limité aux membres Platinium et Diamond

Bien sûr, tous les utilisateurs Uber ne pourront pas profiter de ce service d’exception. Et ce n’est pas seulement une question de prix. L’Uber Copter sera exclusivement réservé aux clients Platinium ou Diamond. Pour bénéficier de ce statut privilégié, pas besoin d’être Crésus, il faut simplement être un utilisateur régulier des taxis noirs et avoir accumulé suffisamment de points. Il n’est pas dit que tous ces membres premium puissent se permettre cette excentricité.

L’hélicoptère ne pourra pas transporter plus de cinq personnes à la fois. Chaque passager sera par ailleurs limité à un bagage à main de maximum 18kg, en plus d’un petit sac.

Le service est bien évidemment limité à la ville de New York, mais peut laisser certains rêveurs. Ce service exceptionnel pourrait-il voir le jour en Europe? Si les voyageurs pouvaient éviter les horribles embouteillages dans et autour du ring de Bruxelles, sauteraient-ils sur l’occasion?