En 2017, le ministère américain des Affaires étrangères annonçait la décision de mettre en place une nouvelle mesure de sécurité pour les personnes souhaitant obtenir un visa américain. Cette mesure sera bientôt d’application et obligera les ressortissants étrangers à fournir leurs identifiants sur les réseaux sociaux.

Cette nouvelle mesure peut paraître abusive, mais selon le ministère américain des Affaires étrangères, elle devrait permettre de mieux assurer la sécurité intérieure. Les personnes qui souhaitent un visa pour les États-Unis devront bientôt renseigner leurs comptes sur les réseaux sociaux, leur numéro de téléphone, ainsi que leur adresse mail.

« Le ministère a adapté son formulaire de demande de visas pour obtenir des informations complémentaires de la part des demandeurs », a indiqué le ministère américain des Affaires étrangères. Cette demande d’informations complémentaires devrait permettre de mieux identifier qui souhaite entrer aux États-Unis.

Cette nouvelle mesure était déjà appliquée dans certains cas. Les comptes sur les réseaux sociaux, adresses mail et numéros de téléphone étaient exigés uniquement pour les candidats qui faisaient l’objet d’un examen approfondi. La plupart s’étaient rendus dans des zones contrôlées par des organisations terroristes.

Jusqu’à présent, cette enquête sur les réseaux sociaux ne concernait que 65.000 candidats par an, mais bientôt, ce seront plus de 15 millions de voyageurs annuels se rendant aux États-Unis qui devront partager leurs comptes sur les médias sociaux, adresses mails et numéro de téléphone.

Une intrusion difficile à avaler qui ne devrait tout de même pas faire diminuer le nombre de ressortissants étrangers qui demandent un visa pour les États-Unis. La mesure ne devrait d’ailleurs pas s’appliquer aux voyageurs qui séjourneront moins de 90 jours dans le pays. Une demande d’ESTA sera, dans ce cas, suffisante.