Face à l’effondrement de ses parts de marché, le géant nippon réagit et annonce son retrait de plusieurs marchés.

Si certains analystes s’attendaient à la disparition complète de la marque “Xperia”, Sony vient d’annoncer qu’il continuera à proposer des smartphones à sa clientèle, mais concentrera désormais ses efforts sur quatre marchés prioritaires : le Japon, l’Europe, Hong-Kong et Taïwan. Exit donc les Etats-Unis, le Moyen-Orient et l’Afrique pour le groupe nippon, qui restructure entièrement sa division mobile en vue de la sauver.

Au cours des quatre dernières années, Sony a vu ses parts de marché fondre comme neige au soleil face à la pression des concurrents chinois. L’entreprise nippone estime que sa nouvelle stratégie lui permettra de recentrer ses activités en donner la priorité à des pays où la marque reste très forte.

Les smartphones Xperia devraient donc continuer à être vendus en magasin en Belgique. Les consommateurs nord-américains en revanche, devraient voir les appareils disparaître des linéaires.

Logiquement, les parts de marché de Sony devraient donc continuer à reculer. L’acharnement du groupe sur ce segment n’est pas désintéressé. Sony est en effet l’un des principaux fournisseurs de composants pour ses rivaux et la marque Sony Mobile fait en réalité office de vitrine technologique pour le groupe.