La toile regorge de méthodes diverses et variées pour échanger des fichiers. Wetransfer est l’une des méthodes les plus populaires, mais elle impose un poids maximal de 2Go aux documents à envoyer. Une contrainte sur laquelle tente de se distinguer la startup française Smash en n’appliquant aucune limitation de taille.

Pour se faire une place sur le marché des logiciels et sites de partages de fichiers, il faut arriver avec une offre alléchante. La concurrence est rude et les offres gratuites sont nombreuses, mais la plupart imposent une limitation de volume des fichiers à envoyer. Une contrainte bien ennuyante lorsqu’on doit échanger des documents de taille importante.

La startup française Smash tente d’ailleurs de faire la différence en n’imposant aucune limitation à ses utilisateurs. Ceux-ci peuvent s’échanger des documents de plusieurs gigas sans aucun problème. De plus, le service est gratuit et ne demande pas de créer un compte. Comme pour les autres services du genre, il suffit d’une adresse mail pour s’échanger des documents.

Une offre qui semble trop belle pour être vraie, non ? Si le service est gratuit et sans limitation de taille, il faudra cependant se montrer patient pour pouvoir en profiter. En effet, créer le lien de téléchargement peut prendre du temps et, au-delà de 2Go, la priorité sera donnée aux utilisateurs Premium ce qui allongera le temps d’attente pour un utilisateur gratuit.

La version payante – 5€/mois pour un an ou 10€/mois pour un mois – offre plusieurs avantages, dont un temps d’attente moindre pour la création de lien de téléchargement, un historique des transferts et une personnalisation des services.

Mais l’offre gratuite de Smash reste tout de même très intéressante, d’autant qu’il est possible d’ajouter un mot de passe à ses fichiers de téléchargement et de personnaliser partiellement sa page de téléchargement.