La consommation téléphonique évolue sans cesse. Il fut un temps où seuls les professionnels disposaient de plusieurs lignes mobiles, afin de faire la part des choses entre vie privée et vie professionnelle, mais il semblerait que cela ne soit plus le cas.

Le site américain Bloomberg vient de dévoiler sur son compte Twitter un graphique édifiant sur la consommation téléphonique réalisé sur base des chiffres de l’ONU. Le graphique illustre clairement combien le nombre de souscriptions mobiles dépasse celui des humains.

Selon les estimations, la Terre abriterait plus ou moins 7,7 milliards d’humains alors que le nombre d’abonnements, lui, dépasse largement la barre des 8 milliards. Et ce chiffre n’est pas prêt de redescendre. En comparaison, en 2006, on dénombrait seulement 3 milliards de forfaits téléphoniques à travers le monde. Cette évolution s’explique par plusieurs raisons.

La première est tout simplement que de plus en plus de personnes possèdent un smartphone et donc, souscrivent à un abonnement téléphonique. Pourtant, toute l’humanité ne possède pas de téléphone portable que ça soit à cause de son âge, de sa situation ou de son environnement.

La deuxième explication repose sur le fait que davantage de personnes utilisent désormais plusieurs lignes téléphoniques. Avant, cela était surtout constaté chez les professionnels, mais aujourd’hui cela a changé.

En fonction de ses besoins, une personne peut opter pour plusieurs abonnements afin de profiter au mieux des avantages de chaque ligne. Par exemple, cela peut être plus de données mobiles, une ligne spéciale pour téléphoner à l’étranger ou un numéro secret pour contacter son amant ou amante.

Enfin, la troisième raison expliquant l’augmentation significative du nombre des forfaits mobiles est liée à la seconde et repose sur l’apparition des téléphones portables capables de supporter plusieurs cartes SIM. L’arrivée de l’eSIM, une carte SIM virtuelle qui permet de profiter d’un nouveau numéro sans devoir introduire de carte physique, devrait également influencer le nombre d’abonnements GSM.

Il sera plus facile de souscrire à un forfait mobile belge pour contacter des numéros belges et profiter des prix très compétitifs des offres françaises en termes de données mobiles avec la compatibilité des smartphones avec l’eSIM.