Crédit : Belga

Les trottinettes Lime, victimes d’un piratage, prononcent des phrases vulgaires

Après avoir réussi à pirater plusieurs trottinettes électriques Lime, les hackers se sont amusés à leur faire prononcer des phrases loufoques, ainsi qu’à tenir de propos vulgaires. Un piratage qui peut donner lieu à des scènes étranges.

Afin de répertorier et localiser les engins libres, les trottinettes Lime sont connectées à un réseau. Une connexion bien utile en cas de perte ou de vol de l’une d’entre elles et surtout utile pour les utilisateurs du service, mais qui dit réseau dit forcément piratage potentiel. Et c’est justement ce dont a été victime une partie de la flotte des trottinettes Lime en Australie.

Des hackers ont réussi à infiltrer le réseau et à prendre le contrôle du système sonore des trottinettes afin de faire prononcer des phrases loufoques parles trottinettes ainsi que des messages à caractère sexuel. En temps normal, ce système permet de signaler l’emplacement d’une trottinette à un utilisateur ou de lui indiquer que l’engin est bien verrouillé ou déverrouillé.

Il ne s’agit donc pas d’un piratage « dangereux », mais cela ne veut rien dire de bon pour Lime qui ne préfère pas communiquer sur la manière dont les pirates ont infiltré son système. Les véhicules touchés par ce piratage ont été retirés du parc de la ville de Brisbane.

« Nous savons que huit scooters Lime de Brisbane ont vu leurs fichiers audio modifiés par des vandales qui les ont enregistrés sur le fichier audio existant avec des propos inappropriés et offensants […] Ce n’est pas intelligent, ce n’est pas drôle et c’est un peu comme changer une sonnerie », a seulement commenté Nelson Savanh, directeur des affaires publiques de Lime concernant l’État australien du Queensland. Pour le moment, on ne sait pas encore si le problème a été résolu.

_
Suivez Geeko sur Facebook, Youtube et Instagram pour ne rien rater de l'actu, des tests et bons plans.