Le PDG d’Epic Games vient d’affirmer qu’il ne sera plus question d’établir des exclusivités de vente sur PC dans le cas où Steam ferait évoluer ses tarifs en faveur des développeurs et des éditeurs.

Tim Sweeney vient en effet de faire une remarque très audacieuse sur Twitter. Il met notamment au défi Valve de s’aligner sur les tarifs pratiqués sur l’Epic Game Store en échange de quoi, il promet d’arrêter toutes exclusivités de ventes avec sa propre plate-forme.

Epic Games reverse 88 % des revenus engrangés aux éditeurs ou aux développeurs de jeux tandis que Valve n’en reverse que 70 %. Cette part peut monter jusqu’à 75 %, voire 80 % pour les jeux dépassant respectivement les 10 millions ou les 50 millions de dollars de chiffre d’affaires. Il faut en plus ajouter les frais de licences du moteur utilisé abaissant ce pourcentage à 65 % pour toute vente effectuée sur Steam.

Pour Tim Sweeney : « La domination des 30 % [prélevés] sur une boutique en ligne est le problème numéro 1 des concepteurs et des éditeurs de jeux sur ordinateur. Nous sommes déterminés à faire changer les choses et c’est la seule approche possible pour y parvenir ». Le PDG ajoute : « Si Steam s’engage à reverser 88 % de manière permanente aux développeurs et éditeurs sans contrainte, Epic arrêtera alors son système d’exclusivité (tout en honorant ses partenariats en cours) et considérera de publier ses propres jeux sur Steam ».

Depuis le lancement de l’Epic Game Store, le monopole détenu par Valve commence à être remis en cause. Epic Games a même réussi à signer quelques exclusivités de vente temporaires, allant de 6 mois à 1 an, sur sa nouvelle plate-forme de vente de jeux vidéo, pour des titres comme Metro Exodus ou des titres à venir comme Borderlands 3.