Capable de rouler, mais surtout de voler, la moto Lazareth 496 vient de passer avec brio ses premiers tests. Une réussite qui fait d’elle l’une des premières du genre et elle est signée made in France.

Les véhicules volants pourraient bien devenir une réalité plus tôt que prévu. Une entreprise française vient d’ailleurs d’annoncer que son modèle de moto volante était opérationnel. Présentée en janvier dernier, la Lazareth 496 a passé avec brio les tests en conditions réelles. 

Le créateur de ce petit bijou technologie est l’œuvre de Ludovic Lazareth, ingénieur en génie mécanique qui a un petit penchant pour tout ce qui roule. Contrairement à d’autres prototypes de véhicules volants, la Lazareth 496 est belle est bien une moto. Elle est à la fois capable de se déplacer sur la route et de prendre son envol dans les airs. « C’est une moto électrique homologuée pour rouler sur route qui se transforme en drone », précise Ludovic Lazareth à BFM.

De par le côté hybride du véhicule, le conducteur devra détenir un double permis ; un permis moto et une licence d’ULM, nécessaire pour piloter des véhicules « ultraléger motorisé ». Autre particularité du véhicule, celui-ci n’a pas deux, mais quatre roues capables de se mouvoir à la verticale lors des vols.

Du côté interne, la moto volante est constituée de fibre de verre et est dotée d’un moteur électrique pour le mode conduite et d’un moteur thermique pour le vol. D’un poids de “seulement” 140 kg, la Lazareth 496 est capable de supporter une charge de plus d’une tonne.

Pour s’envoyer en l’air, le véhicule n’a pas besoin de grand préparatif ni de conditions particulières. Il suffit de s’arrêter sur un terrain plat et de chauffer les turbines durant une minute. Ensuite, une simple pression d’un bouton et la moto s’envole. Le pilotage se rapproche de la conduite d’une moto ce qui ne devrait pas trop perturber le conducteur. Et en cas de problème, chacune des 4 roues dispose de son propre parachute à ouverture rapide.

Si vous souhaitez vous procurer un exemplaire de cette moto volante, il faudra encore patienter un peu. Bien que l’engin soit opérationnel, le constructeur souhaite présenter officiellement sa moto en octobre prochain, lors du salon des technologies qui se déroulera à Dubaï. De quoi vous laisser le temps d’économiser assez pour vous l’offrir. Comptez 496.000 euros tout de même.