La Chine va exploiter son réseau de caméras afin de détecter des signes d’alcoolisation chez les automobilistes. Cela sera effectué à l’aide de la reconnaissance faciale qui est de plus en plus exploitée dans le pays.

Les autorités chinoises de la province de Jilin veulent faire la traque à l’alcool au volant. Comme les forces de l’ordre l’ont annoncé, cette province du nord-est de la Chine va expérimenter une technologie pour reconnaître si un conducteur est alcoolisé ou non.

Les technologues se sont appuyés sur plusieurs traits faciaux afin de déterminer si un automobiliste a consommé de l’alcool. L’intelligence artificielle étudiera si des rougeurs apparaissant sur le visage du conducteur, si sa respiration est haletante, s’il baille ou a quelques hoquets.

À la suite d’une identification suspecte, les informations seront envoyées aux agents en patrouille et intercepteront le conducteur afin d’effectuer des tests approfondis.

La conduite en état d’ébriété est depuis longtemps l’une des causes principales d’accident de la route en Chine. En 2018, 17 264 conducteurs chinois ont été interdits de conduite à vie, parmi 29.000 cas avérés à la suite d’un contrôle.

3 Commentaires

Comments are closed.