Google vient de publier son bulletin de sécurité pour le mois de mars. Un bulletin qui recense 44 vulnérabilités importantes à critiques qui seront corrigées.

Au total, ce sont 45 failles que le géant américain a recensées sur Android, soit 3 de plus que le mois précédent. Parmi elles, 1 faille modérée, 33 vulnérabilités importantes et 11 critiques. Évidemment, ces failles vont être corrigées puisque, comme l’indique la firme de Mountain View, « les partenaires Android sont informés de tous les incidents au moins avant leur publication ».

En revanche, le déploiement des correctifs ne se fera pas forcément en même temps. En effet, si les constructeurs des smartphones et tablettes sont au courant des vulnérabilités et ont mis au point des correctifs, ceux-ci seront déployés que lors de la prochaine mise à jour logiciel.  

Bien que Google ait effectivement trouvé des failles sur les appareils Android, cela ne signifie pas qu’elles aient été détectées et exploitées par autrui à des fins malveillantes.

Malgré la publication de ces bulletins de sécurité mensuels, les recommandations et patchs correctifs sont appliqués au bon vouloir des fabricants qui laissent parfois de côté certains modèles considérés comme trop anciens. Pour forcer un peu la main des partenaires Android, Google a recours à des pressions, comme le rapportent nos confrères de Numerama.

Cela passe par l’obligation de mises à jour régulières pendant au moins deux ans, dont au moins quatre mises à jour de sécurité au cours de la première année de lancement d’un smartphone.

Il est conseillé de télécharger les mises à jour logiciel proposées sur votre smartphone et/ou tablette pour éviter de mauvaises surprises. 

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.