Depuis son heure de gloire, aux débuts des années 2000, le tourisme spatial était depuis tombé en désuétude, mais il semblerait que l’activité redevienne à la mode.

L’agence spatiale russe, Roscomos, vient d’annoncer qu’elle allait envoyer deux civils dans l’espace pour un voyage touristique à destination de la Station spatiale internationale en 2021. Une aventure rendue possible grâce à une collaboration de longue date avec la société américaine Space Adventures avec qui Roscomos a signé un nouveau contrat.

Il est vrai que le tourisme spatial semble séduire de nouveau les civils depuis que des sociétés privées proposer de s’offrir un billet pour l’espace. Dans la course au circuit touristique dans l’espace, on retrouve les entreprises Virgin Galatic, fondée par le milliardaire britannique Richard Branson, Blue Origine, qu’on doit au patron d’Amazon, Jeff Bezos, ainsi que SpaceX, fondée par l’excentrique milliardaire Elon Musk.

Toutes espèrent pouvoir rapidement envoyer des personnes – fortunées – lambdas au-delà de la stratosphère. Un voyage relativement court dans un premier temps. Les premiers tests devraient être réalisés cette année.

Mais l’agence spatiale russe a plus d’ambition puisqu’elle prévoit d’envoyer les civils à une distance de plus de 400 km de la Terre, dans l’ISS. Les deux 2 touristes devraient occuper le segment russe de la station. Ils seront transportés lors d’une rotation effectuée par le lanceur russe et le véhicule spatial Soyouz. Les nationalités et la durée du séjour n’ont pas encore été communiquées.

Ce ne sera pas la première fois que Roscomos et Space Adventures coopèrent dans le domaine. Ils avaient déjà réalisé l’exploit de transporter des touristes spatiaux (sept) jusqu’à l’ISS, entre 2000 et 2009.