Les résultats d’une recherche viennent de révéler que les calories dépensées annoncées sur de nombreux trackers seraient apparemment surévaluées.

Des chercheurs de l’université d’Aberystwyth ont effectué des recherches par rapport au nombre de calories annoncées être brûlées, sur plusieurs modèles de tracker d’activité. Les résultats de leurs recherches montrent que tous les appareils, pour une fourchette de prix allant de 20 à environ 100 €, montraient des résultats faussés et surévalués.

Alors que les fabricants, comme Fitbit, qualifient ses produits comme étant le fruit de “recherches approfondies“, les autres marques ont de leur cotée annoncées que leurs appareils “n’étaient pas des dispositifs médicaux“. Le Docteur Rhys Thatcher travaillant sur cette étude a déclaré quant à elle, que les trackers ont une “tendance inhérente” à surmesurer.

Le protocole de test consistait à mesurer le taux d’oxygène d’un cobaye, pendant l’espace de 10 minutes. À commencer par marcher, puis courir, sur un tapis roulant pour ensuite comparer le résultat de ces mesures avec ce qui pouvait être relevé sur le tracker d’activité.

C’est ainsi que la Fitbit 2, l’appareil le plus répandu sur le marché dans sa catégorie, a montré des résultats très précis quant au nombre de calories brûlées en courant, sous-estimant les mesures de 4%. Cependant, la phase de marche a été surestimée de 50%.

Le Docteur Thatcher a également ajouté : “Si vous voulez connaître le nombre exact de calories brulées au cours d’une séance d’exercice, peu importe l’appareil que vous utilisez, vous devez interpréter les données avec prudence.”

Mieux vaut donc se contenter de ces appareils pour se motiver ou mesurer ses progrès, car les résultats sont loin d’être dans l’exactitude.