Ce sera une des conséquences du Brexit, de nombreuses organisations et entreprises vont devoir migrer le plus rapidement possible vers des noms de domaine qui ne se terminent pas en .eu, sous peine de voir ce nom être révoqué.

En pleine crise du Brexit, de nombreux sites internet vont être affectés par la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Que ce soit les particuliers, les organisations ou les entreprises britanniques, ceux qui possèdent un nom de domaine terminant en .eu devront effectuer une migration vers une terminaison plus appropriée.

D’après les estimations, se seront environ 250.000 noms de domaine qui sont encore affectés qui risqueraient une suppression une fois la date d’application passée. Si un accord parvenait à être signé, cette révocation pourrait être appliquée à parti du 1er janvier 2021, sauf changement contraire.

Coup dur pour les nombreuses organisations qui seront concernées, cela les forcera à devoir acquérir un autre nom de domaine et à recommencer depuis 0 leur référencement sur internet. Une telle transition aura également d’autres conséquences et affectera notamment les communications par e-mail.

Les changements auront un impacte énorme“, rapporte le média Euractiv. “Cela affectera l’activité économique des sociétés britanniques qui possèdent un .eu, et au niveau des moteurs de recherche, ces sites web ont passé beaucoup de temps pour grimper dans les classements de référencements avec leurs noms de domaines actuels. Ces entreprises devront tout recommencer depuis zéro.