Ce sera effectivement le cas pour les utilisateurs de cartes bancaires Mastercard, puisque la société va mettre en place une sécurité supplémentaire lors d’un prélèvement ayant été entraîné à la suite d’une période d’essai, entraîné le plus souvent des cas sur un abonnement automatique.

Tout le monde souhaite être satisfait à la suite d’un achat, mais faut-il pour cela être déjà au courant. Avec une quantité croissante d’applications fonctionnant par abonnement, les périodes d’essais sont un bon moyen de pouvoir essayer les services proposés.

Cependant, il n’est pas rare d’être prélevé automatiquement à la fin de cette période d’essai sans notre consentement. Ce genre de pratique, qui n’est pas des plus reluisante, devient monnaie courante et Mastercard veut lutter contre cela. La société tient à ce que le propriétaire de la carte bancaire ait donné son aval avant tout.

C’est pourquoi, avant chaque transaction, n’importe quel fournisseur de service devra fournir des informations précises quant à la somme demandée en précisant la date de prélèvement prévue. De plus, des instructions explicites devront être fournies quant aux modalités d’annulation relatives aux périodes d’essais, mais également pour tout abonnement souscrit.

À défaut d’avoir plus de transparence et visibilité de la part des boutiques d’applications, Mastercard tient donc à protéger ses clients et prend les devants. D’ailleurs, cela n’exclut pas que tout problème arrivant doive être signalé auprès de sa banque dans le cas où quelque chose de louche surviendrait. À voir si cette initiative donnera des idées à d’autres fournisseurs de cartes bancaires.