En France, les clients de Free verront leurs débits réduits à 768 kb/s en téléchargement et 384kb/s en upload lorsqu’ils surferont sur le réseau Orange, à partir de ce mois de janvier.

Mauvaise nouvelle pour les clients de Free : depuis le 1er janvier, les débits de téléchargement et d’upload de l’opérateur ont été réduits en itinérance. Désormais, ils ne pourront plus surfer qu’à une vitesse de 768 kb/s lorsqu’ils seront sur le réseau d’Orange.

L’opérateur français avait signé un accord avec Free, qui permettrait à son rival de se lancer sur le marché français en exploitant son propre réseau, le temps qu’il soit en mesure d’établir son propre réseau.

Dans la pratique, cette baisse des débits avait déjà été amorcée le 1er janvier 2017, date à laquelle les débits étaient passés de 5 Mb/s à 1Mb/s lorsque les clients Free se retrouvaient sur le réseau d’Orange. Désormais, la vitesse maximale de téléchargement est fixée à 768kb/s. Elle devrait passer à 384 kb/s le 1er janvier 2020.

Cette chute abrupte des débits – fortement critiquée par la clientèle de l’opérateur – ne devrait toutefois affecter qu’un nombre mineur d’utilisateurs, Free réduisant progressivement sa dépendance au réseau d’Orange.