Ambiance années 80, drogue, hallucinations et jeu vidéo : Netflix dévoile la bande-annonce de son épisode spécial diffusé ce vendredi 28 décembre, “Bandersnatch”.

Après un an de longue attente, Black Mirror est enfin de retour. La série qui nous plonge parfois dans un univers utopique, souvent dans un monde dystopique, sera inaugurée cette année par un épisode très spécial puisqu’il s’agit presque d’un long-métrage. À l’instar de “White Christmas”, l’épisode d’une durée de 75 minutes sorti à l’approche de Noël en 2014, cet épisode durera 90 minutes, deux fois plus que les épisodes classiques.

Comme à son habitude, la série se plaît à plonger le spectateur dans une époque différente à chaque fois. Pour Bandersnatch, direction les années 80, plus précisément 1984 (d’où “Relax” chanté par Frankies Goes to Hollywood).

L’histoire se penche sur un jeune programmeur qui va adapter en jeu vidéo un roman fantastique tentaculaire dont l’auteur a commis un acte irréparable. On ignore encore si cet épisode sera bel et bien interactif mais cette part de l’histoire coïncide en tout cas avec l’hypothèse.

À en croire la bande-annonce, cet épisode sera tourné autour du virtuel et du réel, de l’illusion et du palpable. Le titre de l’épisode témoigne de cette thématique, puisque Bandersnatch n’est autre qu’un personnage issu de “De l’autre côté du miroir“, suite directe d'”Alice au pays des merveilles“. Dans ces deux oeuvres signées Lewis Carroll, le surréalisme et le non-sens sont au coeur du récit.

Le personnage central de cet épisode est interprété par le jeune acteur britannique, Fionn Whitehead qu’on a déjà pu voir Dunkerque ou plus récemment My Lady. Il partagera l’affiche avec Will Pulter (Le Labyrinthe, The Revenant) et Asim Chaudhry (People Just Do Nothing).