Le géant des télécoms investira 2 milliards de dollars sur une période de cinq ans pour renforcer la sécurité de son réseau.

Pris en pleine tourmente, le géant des télécoms chinois Huawei a annoncé cette semaine un investissement record de deux milliards de dollars sur une période de cinq ans, qui lui servira à renforcer la sécurité de son réseau.

Fin 2018, les Etats-Unis avaient lancé un appel à ses alliés, en leur conseillant d’éviter l’emploi des technologies Huawei dans leurs infrastructures télécoms. Selon l’administration de Donald Trump, les réseaux de Huawei pourraient être facilement employés par les services secrets chinois pour espionner l’Occident.

Le Canada, l’Australie et la République Tchèque ont également déclaré éprouver des craintes quant à l’usage des technologies du groupe chinois, qui pourraient également selon eux êtres employées comme cheval de Troie par les services secrets chinois.

L’entreprise chinoise a jusqu’à présent réfuté ces affirmations, déclarant qu’il s’agissait d’allégations non-fondées.

En Belgique, l’essentiel des infrastructures télécoms sont fournies par Huawei. La polémique n’a toutefois pas encore affecté les relations entre le géant des télécoms et les principaux opérateurs nationaux.