Après les drones, c’est au tour des robots totalement autonome de se lancer dans la livraison à domicile. L’exploit va d’ailleurs être testé chez nos voisins français, dans une grande chaine de magasins.

Au cours des prochaines années, les robots pourraient prendre toujours plus de place dans notre quotidien, nous épargnant le calvaire de sortir de chez nous pour faire nos courses ou aller récupérer un colis. Et cela pourrait d’ailleurs être plus tôt que prévu. Après les tests de livraison par drone, c’est au tour des robots autonome de se coltiner la tâche de faire nos courses.

La phase de tests sera lancée dans quelques mois par la chaine de magasins Franprix. Pour cette phase, le robot sera accompagné d’un guide pour vérifier que le droïde remplit correctement son contrat. Développé par l’entreprise TweenswHeel, le robot aura pour tâche de livrer les courses au domicile des clients d’une des supérettes Franprix, notamment dans le XIIIe arrondissement.

Étant donné la législation française actuelle, le robot ne pourra pas se déplacer seul. Le robot ne pourra faire son travail sans intervention humaine. Avec une autonomie de 30 km, sa vitesse pouvant aller de 5 à 10  km/heure, le robot de livraison pourra supporter une charge de 40 litres. Une version plus grande sera également mise à disposition du personnel pour transporter les charges plus importantes, pouvant supporter jusqu’à 150kg, avec une autonomie plus faible de 20km.

Limité au rez-de-chaussée, le client recevra un message le prévenant que sa commande est arrivée. Il n’aura qu’à venir à la porte, récupérer ses courses dans le robot grâce à un code reçu par message.

À terme, le robot pourra également aider les clients dans les rayons du magasin. Le projet étant qu’il puisse se rendre utile pour les personnes aveugles, à mobilité réduite ou âgées. Après avoir scanné le visage de son client, le robot pourra le suivre à travers les allées du magasin et lui apporter ou porter ses courses.

Reste à voir si le service plaira à la population parisienne et s’il pourrait être étendu à d’autres villes, voire d’autres pays.