Au cours d’une émission transmise sur une chaine d’État, les Russes ont pu découvrir un robot russe à la technologie très poussée, Boris. Une véritable merveille de technologie, en apparence en tout cas, puisqu’il s’est avéré que ce n’était qu’un costume porté par un humain.

La chaine de télévision d’État Russia 24 a présenté le robot Boris aux téléspectateurs en le qualifiant de super moderne. Une stratégie pour montrer les capacités technologies des ingénieurs du pays, sans doute. Malheureusement pour la chaine, la supercherie a rapidement été découverte, provoquant une vague de moquerie sur les réseaux sociaux.

À l’écran, le robot ultra moderne avait de quoi convaincre. Il se déplaçait comme on peut s’attendre d’un robot, il parlait et savait même danser. Mais c’est lors d’un forum consacré à la robotique que la supercherie a été révélée. Plusieurs participants se sont montrés sceptiques face à l’androïde Boris.

Les plus observateurs ont soulevé plusieurs interrogations quant à ce robot, notamment l’absence de communication préalable à propos de ce projet cet androïde ultra performant de la part des ingénieurs à son origine. L’absence de capteurs, que l’on retrouve sur d’autres modèles « moins perfectionnés », a également mis la puce à l’oreille. Pourquoi ce choix de corpulence et de taille parfaitement humanoïde ? Il est vrai que les derniers – vrais – robots sont beaucoup plus fins. Enfin, Boris faisait preuve de beaucoup de maladresse à travers ses gestes.

Les nombreux doutes ont été confirmés par un cliché publié sur Twitter par une autre chaine de télévision russe. Sur cette photo, on peut facilement voir un bout du cou sur de l’homme à l’intérieur du costume. Il est étonnant que personne n’ait remarqué cela.

En réalité, le robot Boris s’est avéré être un costume très haut de gamme. Il coûte plusieurs milliers d’euros. Le site qui vend le costume parle justement de fantaisie pour amuser la galerie.

La chaine de télévision d’État Russia 24 a d’abord supprimé la vidéo montrant le faux-robot avant de la republier, précisant que les journalistes étaient tous au courant qu’il s’agissait d’un humain caché dans un costume. Pourtant, la séquence laisse penser que la chose a été réalisée pour faire croire aux téléspectateurs qu’il s’agissait véritablement d’un robot de haute technologie.