Times Newer Roman est sensiblement plus large que son analogue Times New Roman.

C’est l’agence de marketing MSCHF qui a créé cette nouvelle police : Times Newer Roman. L’idée est toute simple, les caractères sont identiques à ceux de la fameuse police Times New Roman, hormis leurs largeurs, chaque lettre a en effet été retravaillée pour gagner entre 5 et 10% en largeur. Résultat ? Les textes paraissent plus longs.

Au niveau de l’utilité de cette nouvelle police d’écriture, on pense évidemment aux étudiants fainéants qui n’hésiteront pas à y faire appel, au même titre que l’augmentation des marges, des espacements et des interlignes.

Selon l’agence de marketing, un document de 15 pages en taille 12 contiendrait 6.680 mots en police Times New Roman, tandis qu’avec le Times Newer Roman, ce chiffre se limiterait à 5.833 mots. On observe ici une économie de 847 mots, soit 13% de travail en moins pour les étudiants en manque d’inspiration.

Comme le précise le site The Verge, qui a repéré l’information, cette astuce fonctionne uniquement dans les cas où le travail peut être soumis sur papier ou en version PDF. L’envoi d’un document Word affichera une erreur, puisque le professeur n’aura sûrement pas installé la fameuse police…